Troisième victoire d'étape pour Mark Cavendish

Dans un parcours - 194,5 km entre Limoges et Issoudun - quelque peu biaisé par une journée "sans oreillettes", le coureur britannique de la formation Columbia s'est imposé au sprint. Comme d'habitude.

(Radio France © REUTERS/Charles Platiau)

Pour les profanes ou les amateurs ayant raté l'étape, il est bon de préciser en introduction que celle-ci s'est déroulée aujourd'hui "sans oreillette".

Les organisateurs du Tour ont en effet obtenu - à titre expérimental - de l'Union cycliste internationale (UCI) que deux étapes, celle d'aujourd'hui et de Colmar (vendredi), soient
courues sans liaison radio entre les coureurs et leur voiture d'équipe.

Ce qui a apparemment agacé beaucoup de monde, mais surtout rendu cette dixième étape disons...soporifique, les cyclistes n'attaquant que très peu, et la vitesse moyenne restant assez faible...

Mais la compétition a tout de même réussi à reprendre ses droits, surtout dans les accélérations des 10 derniers kilomètres.

Et à ce petit jeu c'est donc le sprinteur britannique de Columbia, Mark Cavendish, qui s'est imposé à la vitesse, pour sa troisième victoire d'étape depuis le début de cette édition 2009.

L'Italien Rinaldo Nocentini a conservé son maillot jaune.

Cavendish s'est détaché du peloton à 200m de l'arrivée.
_ Il a devancé le Norvégien Thor Hushovd (Cervelo), maillot vert du
meilleur sprinteur.

Matteu Maestracci