Transports : vélo des villes contre vélo des champs

Le vélo devient tendance. Mais cela ne marche pas partout, et notamment dans les campagnes et les petites villes.

France 2

D'un côté, les grandes villes où le vélo est à la fête. De l'autre, les zones rurales et périurbaines où il est à la peine. En matière de vélo, la France roule à deux vitesses. Le gouvernement s'est pourtant fixé un objectif : atteindre 9% des déplacements à vélo d'ici à 2024, soit trois fois plus qu'aujourd'hui. Pour y parvenir, il faudra changer de braquet.

Toutes les villes ne sont pas pleinement équipées pour le vélo

Maxime habite Cenon (Gironde), à sept kilomètres de Bordeaux. Il y a un an, cet architecte et père de famille a remplacé sa voiture par un vélo électrique. "Je gagne trois choses : la santé, le temps, et enfin, par rapport aux transports en commun ou à la voiture, c'est beaucoup plus économique", explique-t-il. Il a la chance d'habiter Bordeaux, une ville favorable aux vélos, avec 8 000 anneaux pour accrocher sa bicyclette, deux parkings sécurisés et 115 kilomètres de pistes cyclables. Bordeaux se classe dans le top 10 mondial des villes cyclables (6e), derrière Strasbourg (Bas-Rhin) mais devant Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vélos sur une piste cyclable située sur les berges de la Seine, à Paris, le 1er novembre 2019.
Des vélos sur une piste cyclable située sur les berges de la Seine, à Paris, le 1er novembre 2019. (GUIZIOU FRANCK / HEMIS.FR / AFP)