Cet article date de plus d'un an.

Transports : vélo des villes contre vélo des champs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Transports : vélo des villes contre vélo des champs
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le vélo devient tendance. Mais cela ne marche pas partout, et notamment dans les campagnes et les petites villes.

D'un côté, les grandes villes où le vélo est à la fête. De l'autre, les zones rurales et périurbaines où il est à la peine. En matière de vélo, la France roule à deux vitesses. Le gouvernement s'est pourtant fixé un objectif : atteindre 9% des déplacements à vélo d'ici à 2024, soit trois fois plus qu'aujourd'hui. Pour y parvenir, il faudra changer de braquet.

Toutes les villes ne sont pas pleinement équipées pour le vélo

Maxime habite Cenon (Gironde), à sept kilomètres de Bordeaux. Il y a un an, cet architecte et père de famille a remplacé sa voiture par un vélo électrique. "Je gagne trois choses : la santé, le temps, et enfin, par rapport aux transports en commun ou à la voiture, c'est beaucoup plus économique", explique-t-il. Il a la chance d'habiter Bordeaux, une ville favorable aux vélos, avec 8 000 anneaux pour accrocher sa bicyclette, deux parkings sécurisés et 115 kilomètres de pistes cyclables. Bordeaux se classe dans le top 10 mondial des villes cyclables (6e), derrière Strasbourg (Bas-Rhin) mais devant Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.