Tour de France : une étape dantesque

La deuxième étape des Alpes dans ce tour de France 2019 restera dans les annales pour les coureurs et spectateurs, entre l'abandon du Français Thibaut Pinot et la grêle qui a arrêté la course.

Les cartes sont rebattues dans ce Tour de France 2019 après la deuxième étape des Alpes. Avec une pelleteuse sur les routes, l'image est historique. Un violent orage de grêle s'est abattu en fin de course, provoquant une coulée de boue et rendant la route impraticable. Le directeur du Tour doit interrompre la course à 25 kilomètres de l'arrivée. "Ce qui compte pour nous, c'est la sécurité des coureurs. On a fait en sorte de prévenir le plus vite possible les coureurs, qui ne pouvaient évidemment pas comprendre", a déclaré après l’étape Christian Prudhomme.

Bernal nouveau maillot jaune

En début d'étape, Thibaut Pinot avait dû abandonner, la faute à une déchirure à la cuisse. En pleurs, et soutenu par un coéquipier, il était aux portes de la victoire cette année. Devant, Julian Alaphilippe ne peut pas suivre le rythme des leaders, comme Geraint Thomas et surtout Egan Bernal qui s'envole dans le col de l'Iseran. Il cède son maillot jaune au Colombien Egan Bernal. "J'ai donné le maximum, et j'ai été battu par plus fort. J'ai poursuivi le rêve bien plus longtemps que ce que j'avais imaginé", a-t-il témoigné après la course. Jamais un Colombien n'a encore remporté un Tour de France.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'instant où Thibaut Pinot (à gauche) a mis pied à terre pour abandonner le Tour de France, blessé à la cuisse, vendredi 26 juillet 2019, lors de l\'étape entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes (Savoie).
L'instant où Thibaut Pinot (à gauche) a mis pied à terre pour abandonner le Tour de France, blessé à la cuisse, vendredi 26 juillet 2019, lors de l'étape entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes (Savoie). (MARCO BERTORELLO / AFP)