Cet article date de plus de sept ans.

Tour de France : les coureurs mettent en garde le public contre les selfies

La Grande Boucle attire des millions de personnes sur les routes. Et beaucoup veulent immortaliser le moment, quitte à mettre en danger les cyclistes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La deuxième étape du Tour de France entre York et Sheffield (Angleterre), le 6 juillet 2014. (DPPI MEDIA / AFP)

"Un mélange dangereux de vanité et de stupidité." C'est ainsi que le cycliste américain Tejay van Garderen qualifie les selfies réalisés par le public lors du Tour de France. Geraint Thomas, coureur de la Team Sky, qualifie ces clichés, qui consistent à se prendre soi-même en photo, de "nouvelles emmerdes", rapporte The Guardian (en anglais).

"Le pire, c'est quand les gens sont dos au peloton pour faire les selfies, poursuit le cycliste. J'en ai vu qui sont sur la route et ne nous voient pas arriver, c'est dangereux."

Sur Twitter, Tejay van Garderen adresse ce message aux curieux de la Grande Boucle : "J'adore le public et merci pour votre soutien. Mais laissez-nous de la place, s'il vous plaît." 

 Un Tour de France "très spécial" en Angleterre

On peut en effet voir sur Twitter de nombreux supporters anglais très enthousiastes en se prenant en photo.

 

 

 

Si ces selfies peuvent s'avérer dangereux , ils s'expliquent aussi par la ferveur des Anglais pour le Tour de France. Christian Prudhomme, le directeur de la compétition, cité par The Guardian, assure que ces deux jours dans le Yorkshire étaient "très spéciaux". "Bernard Hinault m'a dit que c'était la première fois en quarante ans de vélo qu'il voyait une foule comme on l'a vue ce week-end. Le départ était grandiose, vous avez mis la barre très haut pour les prochains départs du Tour de France", poursuit-il.

Reste à voir si le public français sera plus discipliné. Le peloton effectue sa première étape dans l'Hexagone mardi, entre Le Touquet (Pas-de-Calais) et Lille Métropole (Nord).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.