Tour de France : la Movistar autour d'Alejandro Valverde, Enric Mas et Marc Soler

Depuis les départs de Nairo Quintana, Richard Carapaz et Mikel Landa, l'équipe Movistar n'a plus de coureurs qui semblent pouvoir s'inviter au plateau des favoris de ce Tour de France. Elle alignera quand même trois forts grimpeurs qui tenteront de décrocher une place d'honneur : Alejandro Valverde, Enric Mas et Marc Soler.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'équipe Movistar se présente au départ du Tour de France avec Alejandro Valverde. (GIUSEPPE CACACE / AFP)

La Movistar a perdu cette saison ses meilleures chances de remporter le Tour de France : Nairo Quintana est parti du côté d'Arkéa-Samsic, Mikel Landa chez Bahrain-McLaren et Richard Carapaz chez Ineos. L'équipe espagnole a donc aligné une équipe habituée aux grands tours et avec de l'expérience mais sans réel leader.

Qui sera le leader désigné pour le général ?

Trois coureurs, forts grimpeurs, se détachent dans cette équipe Movistar. Le plus connu n'est autre qu'Alejandro Valverde qui disputera son 27e grand tour et son 13e Tour de France. Vainqueur de la Vuelta en 2009 et 3e du Tour en 2015, son seul podium sur la Grande boucle, Valverde avait réussi à accrocher un top 10 l'année dernière (9e) et comptera sur son expérience pour rééditer la même performance. Une place plus haute semble très difficile pour l'ancien champion du Monde âgé de 40 ans.

Ensuite, difficile de désigner un leader entre Enric Mas (25 ans) et Marc Soler (26 ans). Le premier a notamment terminé deuxième de la Vuelta en 2018 alors que le second a remporté Paris-Nice, en 2018 également. L'équipe dirigée par Eusebio Unzué devra trancher pour espérer une place de choix au classement général.

La composition complète de l'équipe

Dario Cataldo (ITA), Imanol Erviti (ESP), Alejandro Valverde (ESP), Enric Mas (ESP), Marc Soler (ESP), Nelson Oliveira (POR), José Joaquin Rojas (ESP) et Carlos Verona (ESP).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.