TOUR DE FRANCE | Kadri, l'échappée belle

Le coureur toulousain a remporté la 8e étape sur les hauteurs de Gérardmer en solitaire. C’est la première victoire française depuis le départ. Vincenzo Nibali reste en jaune.

(Vainqueur de la 8e étape, Blel Kadri prend aussi le maillot à pois. © REUTERS)

Un dernier coup d’œil derrière, au cas où. Mais Blel Kadri est bien tout seul. Il peut lever les mains et savourer sa première victoire d’étape sur le Tour de France. Le coureur de l’équipe AG2R a fait preuve d’une grande intelligence pour maîtriser la course.

Il y a d’abord eu cette échappée, cette longue échappée à 5, qui a pris forme dès les premiers kilomètres de l’étape. Il y a trois Français : Sylvain Chavanel (IAM), Blel Kadri (AG2R), Adrien Petit (Cofidis) ; un Hollandais Niki Terpstra (OPQS), et un Britannique Simon Yates (Orica).

Le groupe de fuyards a eu jusqu’à 11 minutes d’avance sur un peloton pas pressé d’accélérer le tempo. Il faut dire que personne n’est en mesure d’inquiéter réellement Vincenzo Nibali au classement général. 

 

Le coup de poker

 

On se dit alors que l’échappée va aller au bout. Et que le vainqueur du jour est parmi les 5. C’était sans compter sur le peloton qui se décide enfin à rouler un peu à l’approche de la première difficulté du jour le col de la Croix des Monats (7,6 km à 6 %).

11 minutes, 9 minutes, 7 minutes, 5… L’écart se réduit entre les hommes de tête et le peloton. C’est là que Blel Kadri et Sylvain Chavanel prennent leurs responsabilités et filent devant.

Sur des routes extrêmement mouillées, le Poitevin ne semble pas très à l’aise. Contrairement à Blel Kadri. Le Toulousain s’échappe alors, seul. Et va gravir toutes les difficultés avec beaucoup de maîtrise. Il décroche la victoire d'étape, et le maillot à pois.

 

Et demain ?

 

Le spectacle promet aussi demain pour la 9e étape du Tour. 170 km entre Gérardmer et Mulhouse. Avec au programme : 1 col de première catégorie, 2 cols de deuxième catégorie, et 3 cols de troisième catégorie.