Tour de France : Cinq déclassements qui ont marqué l'histoire récente des sprints sur la Grande Boucle

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a été déclassé ce mercredi lors de la 11e étape du Tour de France 2020 après un sprint jugé houleux par les commissaires de course, qui l'ont vu écarter de l'épaule le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) dans l'emballage final. Le Slovaque n'en est pas à sa première sanction puisqu'en 2017 aussi, il avait été déclassé et même exclu du Tour. Mais dans l'histoire de la Grande Boucle, plusieurs coureurs ont connu pareille mésaventure.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (JEFF PACHOUD / AFP)

À la lutte pour la victoire jusque dans les derniers centimètres de cette 11e étape entre Châtelaillon-Plage et Poitiers, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) n'en verra finalement ni la couleur, ni les places d'honneur. Son geste du coude envers Wout Van Aert (Jumbo-Visma) lors du sprint final, alors que le Slovaque tentait de remonter par la droite, a été sanctionné par les commissaires de course. Un geste jugé dangereux et qui lui vaut un déclassement après sa deuxième place initiale. Mais surtout une sanction qui pourrait lui coûter cher dans la course au maillot vert.

Dans l'histoire récente de la Grande Boucle, plusieurs coureurs ont connu les mêmes foudres du jury que le Slovaque. Des emballages finaux houleux, des bousculades plus ou moins sévères... Les sprinteurs du Tour, habités par la gagne et la volonté de lever les bras sur la ligne, se sont parfois fait surprendre pour des gestes ayant entraîné leur déclassement.

• Tour de France 1999 (6e étape) : la déviation de Tom Steels 

Le 9 juillet 1999 lors de la 6e étape du Tour de France entre Amiens et Maubeuge, Tom Steels (Mapei) croit s'offrir une troisième victoire de prestige après ses succès lors des 2es et 3es étapes. Incontestablement l'un des rois du sprint à l'époque, le Belge a une nouvelle fois été le plus rapide lors de l'arrivée dans la ville nordiste. Mais il va vite déchanter quelques minutes après : son sprint est jugé irrégulier par les commissaires de course en raison d'une déviation de trajectoire ayant entraîné un écart dangereux du Tchèque Jan Svorada (Lampre) en direction de la balustrade. Son déclassement est prononcé et Mario Cipollini (Saeco) est proclamé vainqueur... pour la troisième fois consécutive.

Tom Steels (maillot vert) s'impose à Maubeuge mais sera déclassé par le jury. (PATRICK KOVARIK / AFP)

• Tour de France 2005 (3e étape) : McEwen frotte avec son compatriote O'Grady

Le maillot vert déjà sur le dos après un sprint brillamment remporté lors de la deuxième étape, Tom Boonen (Quick Step) est l'homme à battre ce 4 juillet 2005 entre La Châtaigneraie et Tours. Mais trop puissant, trop véloce, le Belge ne laisse personne le surprendre sur la ligne. Troisième derrière le vainqueur et Peter Wrolich (Gerolsteiner), l'Australien Robbie McEwen (Davitamon-Lotto) pense glaner de précieux points mais est déclassé pour "sprint dangereux" après avoir frotté avec son compatriote Stuart O'Grady (Cofidis). 

Qu'à cela ne tienne, McEwen signera par la suite trois succès lors de ce Tour 2005 (étapes 5, 7 et 13). Insuffisant toutefois pour ramener un nouveau maillot vert à Paris après ceux remportés en 2002 et 2004.

• Tour de France 2009 (14e étape) : friture sur la ligne entre Cavendish et Hushovd

Pas une bagarre pour la gagne mais une bataille pour le classement par points lors de la 14e étape du Tour 2009 entre Colmar et Besançon. Ce 18 juillet, les baroudeurs ont eu raison des sprinteurs à la faveur d'un gros travail des échappés du jour parmi lesquels Sergueï Ivanov (Katusha), vainqueur en costaud dans la ville doubiste. 

Lors de l'arrivée du peloton, l'emballage final a quand même lieu entre les favoris pour le maillot vert. Mais Mark Cavendish (Columbia) sera déclassé par les commissaires de course pour avoir fermé la porte à Thor Hushovd (Cervélo), son principal rival. En dépit des six succès du Britannique cette année-là, c'est bien le Norvégien qui ramènera la tunique à Paris.

 (PATRICK HERTZOG / AFP)

• Tour de France 2017 (4e étape) : Sagan déclassé puis exclu pour un coup de coude sur Cavendish

Auteur d'un coup de coude sur Mark Cavendish (Dimension Data) dans le sprint final de la 4e étape du Tour 2017, Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) est déclassé puis exclu de la Grande Boucle. Le Slovaque s'est rendu coupable d'un coup de coude qui a envoyé dans les barrières le sprinteur britannique. Ce dernier est contraint d'abandonner le lendemain, touché à l'épaule.

• Tour de France 2018 (8e étape) : le coup de tête de Gaviria sur Greipel 

C'est un sprint massif qui a lieu à Amiens pour l'arrivée de la 8e étape. Intouchable, Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) s'impose en costaud devant Peter Sagan (Bora Hansgrohe). Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) et André Greipel (Lotto-Soudal), eux, font plus que frotter. Le duel entre le Colombien et l'Allemand est des plus houleux : coups de tête, coups d'épaule... Les deux hommes sont logiquement sanctionnés par le jury et déclassés. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.