Tour de France : Christian Prudhomme confirme l'organisation d'une édition féminine pour 2022

Déjà annoncé l'an passé pour 2022, le directeur du Tour a confirmé la tenue du Tour de France féminin l'année prochaine. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les coureuses lors de la Périgord Ladies, en Dordigne,le 15 août 2020.  (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)

Le premier Tour de France féminin aura bien lieu en 2022. Cette confirmation a été donnée par l'organisateur du Tour de France, Christian Prudhomme, dans les colonnes du Guardian mardi 11 mai.

Ce Tour "aura lieu l'année prochaine, c'est certain", a déclaré le directeur de la Grande Boucle. "Il aurait dû avoir lieu cette année s'il n'y avait pas eu la pandémie de Covid-19, évidemment, et surtout si les Jeux olympiques de Tokyo n'avaient pas eu lieu juste après le Tour [masculin]. (...) Mais la décision a été prise. Il y aura un Tour de France féminin en 2022 qui suivra le Tour masculin", a précisé Christian Prudhomme. Pour le reste des détails, il faudra attendre octobre prochain. 

"Créer une course qui résistera à l'épreuve du temps"

Pour Christian Prudhomme, ce Tour féminin doit tirer les leçons de l'échec de sa précédente mouture, mise en place, entre 1984 et 1989. "À mon avis, il faut mettre de côté l'idée de la parité entre les hommes et les femmes. Pourquoi ? Parce qu'il y avait une raison pour laquelle cette course n'a duré que six ans, et c'était un manque d'équilibre économique. Ce que nous voulons faire, c'est créer une course qui gardera le cap, qui sera mise en place et résistera à l'épreuve du temps. Cela signifie que la course ne peut pas perdre d’argent", a-t-il expliqué. 

L'aspect économique est un défi de taille, car selon le directeur du Tour de France, toutes les courses féminines font aujourd'hui perdre de l'argent aux organisateurs. "Malgré tout, nous avons lancé Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège, La Course by Le Tour. Il y a eu le Tour of Yorkshire et le Tour de Qatar Feminin, il y aura Paris-Roubaix en octobre", détaille-t-il. 

"Si ça rapporte de l'argent, c'est super, mais il ne faut pas perdre d'argent ou ça finira comme le Tour des années 80 et il mourra."

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France

à The Guardian

C'est pour cette raison que l'édition féminine suivra le Tour masculin, afin qu'elle puisse bénéficier de l'élan de son homologue masculin. Avec l'espoir que "la majorité des chaînes qui diffusent le Tour masculin le couvre également", espère Christian Prudhomme. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.