Tour de France 2022 : perquisitions chez des coureurs et des membres de l'équipe Bahrain-Victorious à quatre jours du départ

La formation bahreïnie l'a annoncé dans un communiqué, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une voiture de la Bahrain-Victorious, entre Eschborn et Francfort le 1er mai 2022. (SEBASTIAN GOLLNOW / DPA)

Une annonce dont la Bahrain-Victorious se serait bien passée, à quatre jours du début du Tour de France. Plusieurs coureurs et membres du staff de l'équipe ont été visés par une perquisition de police, lundi 27 juin, a annoncé la formation dans un communiqué. "Les perquisitions effectuées [...] sont la continuation du processus d'enquête qui a commencé pendant le Tour de France de l'année dernière", indique le document.

Le 15 juillet dernier, la formation alors première au classement par équipes avait déjà fait l'objet d'une perquisition dans son hôtel à Pau, après la 17e étape du Tour. Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Marseille douze jours plus tôt, pour "acquisition, transport, détention, importation d'une substance ou méthode interdite aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale".

La Bahrain-Victorious avait réalisé plusieurs performances de choix l'an passé sur le Tour. Le Slovène Matej Mohoric avait remporté deux étapes, dont l'une, la 19e, au prix d'une longue échappée en solitaire. Dylan Teuns s'était imposé au Grand-Bornand (8e étape), tandis que son coéquipier Wout Poels a longtemps porté le maillot à pois, finalement remporté par Tadej Pogacar.

Enfin, Sonny Colbrelli, pourtant pas un grimpeur-né, a signé quelques exploits en montagne, dont un podium à Tignes. Champion d'Europe et vainqueur de Paris-Roubaix dans la foulée, l'Italien a été victime d'un malaise cardiaque après la première étape du Tour de Catalogne, en mars 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.