Tour de France 2021 : deuxième sortie pyrénéenne, dernière occasion pour les baroudeurs, la belle pour Alaphilippe et Van Aert... La 16e étape en questions

Après la deuxième journée de repos, dernière ligne "droite" du Tour de France avec une 16e étape de 169 km au profil accidenté et propice aux audacieux, mardi, entre le Pas de la Case et Saint-Gaudens.

Article rédigé par
Hugo Lauzy / Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Reverra-t-on Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick-Step) et Wout Van Aert (Jumbo-Visma), ici dans le Mont Ventoux le 7 juillet 2021, dans l’échappée du jour ? (DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / AFP)

Début de la troisième et dernière semaine de la Grande Boucle, mardi 13 juillet, avec une 16e étape destinée à une échappée au long cours entre le Pas de la Case (Andorre) et Saint-Gaudens (Haute-Garonne). La bataille pour prendre l’échappée du jour promet d’être intense. Un grimpeur ou baroudeur à l'aise dans les pentes, distancé au général et en bonne forme, pourrait avoir le profil idéal pour lever les bras sur la ligne d'arrivée.

>> Suivez la 16e étape en direct sur france.tv

Quel est le profil de l'étape ?

Avant deux arrivées consécutives au sommet, cette 16e étape fait office de dernière opportunité pour les baroudeurs à la recherche d'une échappée au long cours. Un parcours marqué par trois difficultés majeures, mais suffisamment éloignées de l'arrivée à Saint-Gaudens pour ne pas voir normalement les favoris du peloton s'employer et jouer les premiers rôles.

"Les candidats au Maillot Jaune pourraient observer un moment de trêve et le profil accidenté sera favorable à un gros coup des baroudeurs qui auront gardé de la fraîcheur pour cette troisième semaine. Ils n'auront guère d'autre choix que de dynamiter la course s'ils ne veulent pas laisser échapper leur dernière occasion franche de trouver l'ouverture" a déclaré Christian Prudhomme, actuel directeur du Tour de France, au sujet de cette deuxième étape pyrénéenne. 

Le départ descendant jusqu'aux premiers lacets du col de Port (2e catégorie, 11,4 km à 5,1 %), dont le sommet est situé au kilomètre 54, et l'enchaînement du col de la Core (1re catégorie 13,1 km à 6,6 %) et du Portet-d'Aspet (2e catégorie, 5,4 km à 7,1 %) devraient donner un terrain de jeu favorable aux attaques et aux rebondissements. À 7 kilomètres de la ligne d'arrivée, la côte d'Aspret-Sarrat (800 m à 8,4 %) servira éventuellement d'ultime rampe d'écrémage pour éviter une arrivée groupée.

Le profil de la 16e étape du Tour de France entre le Pas de la Case et Saint-Gaudens, mardi 13 juillet 2021. (ASO)

Les coureurs à suivre : Un dernier duel Alaphilippe - Van Aert ?

Avec une victoire d’étape chacun, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) et Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) ont l'occasion de se jouer la belle mardi dans une étape qui leur correspond parfaitement. Tous les deux distancés au classement général, les meilleurs ennemis devraient n'avoir aucun mal à partir dans l’échappée, qui au vu des étapes de montagne qui attendent les favoris les deux prochains jours, risque d’aller au bout. 

Si Julian Alaphilippe a beaucoup tenté cette dernière semaine, il a toujours calé dans les pentes les plus raides, incapable de suivre les grimpeurs de métier. Le Français est toujours à la conquête d'un nouveau bouquet après son succès lors de la 1re étape. Wout Van Aert peut lui se targuer d’avoir tenu dans la montagne. Et pas n’importe quelle montagne puisque le Belge a remporté l’étape du double Ventoux de manière spectaculaire en dominant notamment... Alaphilippe !

Un partout la balle au centre donc, avec comme très probable exutoire le col de Portet-d’Aspet (5,4 km à 7,1%) où on voit bien le Français et le Belge se jouer la gagne à moins qu’un autre coureur crée la surprise. Une chose est sûre, on a déjà hâte de voir ces deux diesels du peloton au combat, eux qui ont dynamité la course comme on l’a rarement vu sur une Grande Boucle. 

Qu'en pense Pavel Sivakov ?

Le coureur russe de l'équipe Ineos-Grenadiers analyse le tracé du jour : "C’est là ou j’ai fait mes premiers pas en tant que cycliste. Je connais vraiment bien la région, j’habite en Andorre maintenant. Le classement général est assez établi, donc ça va batailler pour aller dans l’échappée. Ce n’est pas trop propice pour les favoris, les difficultés se situent en milieu de parcours et ne sont pas extrêmes. Le final n’est pas extrêmement dur : si des coureurs un peu plus lourds arrivent à passer le col de la Core sans avoir perdu trop de temps, ils pourront revenir dans la vallée. Juste avant l’arrivée à Saint-Gaudens, il y a une bosse d’un kilomètre, c’est une rampe de lancement pour une attaque de dernière minute. Le final est pour les puncheurs. C’est une étape assez ouverte."

Quels horaires ?

12h58 : début de la diffusion sur France 3 et france.tv

13h05 : départ fictif

13h30 : départ réel

15h01 : bascule sur France 2

Entre 17h21 et 17h46 : arrivée à Saint-Gaudens

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.