Tour de France : le coureur Rohan Dennis abandonne à la surprise générale et sans donner d'explication

Son équipe, Bahrain-Merida, a confié son incompréhension sur les raisons de cet abandon, et annoncé qu'elle ouvrait une enquête interne.

Le coureur australien Rohan Dennis, lors de la 9e étape à Brioude (Haute-Loire), le 14 juillet 2019.
Le coureur australien Rohan Dennis, lors de la 9e étape à Brioude (Haute-Loire), le 14 juillet 2019. (KEI TSUJI / BETTINIPHOTO)

Pourquoi l'Australien Rohan Dennis a-t-il jeté l'éponge ? Le deuxième du récent Tour de Suisse a abandonné la course sans raison apparente, jeudi 18 juillet, lors de la 12e étape du Tour de France. A l'arrivée, son équipe elle-même, la formation Bahrain Merida, était incapable d'expliquer sa décision, comme l'a confirmé son directeur sportif à la presse.

"Notre priorité est le bien-être de tous nos coureurs, aussi lançons-nous immédiatement une enquête. Nous ne ferons aucun commentaire jusqu'à ce que nous ayons établi la vérité sur ce qui est arrivé à Rohan Dennis", a commenté Bahrain Merida, son équipe.

"Il nous a dit qu'il ne voulait pas parler et est monté dans la voiture"

Le coureur s'était pourtant montré remuant au départ de l'étape, tentant sans succès de prendre part à une première échapée. Mais il s'est ensuite arrêté sur une zone de ravitaillement et n'est pas remonté sur son vélo. "C'était sa décision", a expliqué le directeur sportif Gorazd Stangelj. 

"Nous avons tenté de parler avec lui, nous avons cherché une solution. Il nous a dit qu'il ne voulait pas parler et est monté dans la voiture", a raconté ce dernier. "Il va falloir clarifier la situation à l'hôtel ce soir".

Son abandon apparaît d'autant plus surprenant qu'il aurait été l'un des grands favoris de l'étape contre-la-montre de vendredi, à Pau, discipline qui est sa spécialité.

Rohan Dennis, ex-détenteur du record de l'heure, a gagné la première étape du Tour de France 2015 et porté le maillot jaune. Il n'a cependant terminé qu'un seul des quatre Tours qu'il a courus.

Le Britannique Simon Yates s'est s'imposé jeudi dans la 12e étape du Tour de France, la première dans les Pyrénées, disputée entre Toulouse et Bagnères-de-Bigorre.