DIRECT. Tour de France : regardez la 17e (et plus courte) étape entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan

Il s’agit de la plus courte étape en ligne depuis plus de 30 ans.  

Francetv sport
Ce qu'il faut savoir

Thomas, Froome, Dumoulin ou Bardet ? Mercredi 25 juillet, les leaders vont pouvoir s'expliquer dans l’étape la plus courte du Tour de France  – trois cols en 65 kilomètres, qui relient Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne) et Saint-Lary-Soulan, col du Portet (Hautes-Pyrénées). Une course à voir et à commenter sur notre site franceinfo.fr.    

 Une étape dynamite. La 17e étape du Tour de France propose un concentré inédit de trois ascensions sur une distance très courte. Dès le départ, les coureurs vont devoir attaquer la montée de Peyragues – 14,9 kilomètres à 6,7% –, suivie du col du Val Louron-Azet – 7,4 kilomètres à 8,3%. Enfin, après une descente très compliquée,  ils enchaîneront avec le plus haut col des Pyrénées : le col de Portet, hors catégorie – 16 kilomètres d’ascension à 8,7% qui mènent à Saint-Lary-Soulan.        

Le jour J pour la grande explication. Après s'être regardés dans le blanc des yeux pendant la première étape pyrénéenne, les favoris n'auront d'autre choix que de s'expliquer. Un départ façon F1 avec une grille de départ en fonction du classement, étape ultra-compacte avec trois cols destinée à faire du dégât, et la perspective d'une dernière opportunité pour chambouler le classement général avant le contre-la-montre de samedi. Tous les ingrédients sont réunis pour deux heures de spectacle. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TDF

23h29 : "C'était une grosse chute mais, heureusement, je n'ai rien de cassé et je suis confiant pour les quatre dernières étapes du Tour de France."

Le Slovaque souffre d'une contusion à la fesse droite, sans fracture, après sa chute dans l'étape du jour. Il est arrivé avec 26' de retard et le maillot déchiré.



(DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / AFP)

22h34 : Avant le dodo, une dernière lecture ? Voici nos recommandations du soir :

• Notre récit sur la Britannique Louise Brown, le premier "bébé-éprouvette" au monde, qui fête son 40e anniversaire

• Notre entretien avec un photographe grec parti sur le front des incendies qui ravagent la région d'Athènes

• Notre reportage aux côtés des "effaceurs" du Tour, chargés de recouvrir les graffitis sur le bitume

21h28 : De son côté, le Français Julian Alaphilippe semble s'être davantage amusé, empruntant même la fourche du célèbre El Diablo.




(JEFF PACHOUD / AFP)

21h21 : Décidément, mauvaise journée pour Chris Froome. Relégué à la troisième place du général, le Britannique a chuté après avoir bouclé l'étape. L'incident s'est produit quand un gendarme, qui ne l'avait pas reconnu sous son manteau, lui a demandé de s'arrêter.

18h32 : @anonyme : Le sprinter de Groupama-FDJ est arrivé dans les temps, avec 29'16 de retard sur Nairo Quitana. Contrairement à hier, il n'a pas fini dernier mais avant-dernier de l'étape. Au général, il est 140e sur 146.

18h34 : Notre valeureux Arnaud Démare est-il arrivé ?

18h30 : @anonyme : Oui, le Français Pierre Latour, arrivé 23e de l'étape du jour, a même consolidé son avance au classement des jeunes, avec 6'27 d'avance sur son compatriote Guillaume Martin, arrivé 29e.



(STEPHANE MAHE / REUTERS)

18h34 : Bonjour! Est-ce que Pierre Latour conserve son maillot blanc? Merci !

17h56 : "C'est une défaillance, c'est la loi du sport", réagit Romain Bardet, le visage fermé, sur France 2. "J'ai manqué de sucre dans la dernière montée, je n'étais pas bien, j'ai eu des maux de tête."

17h51 : Si vous l'avez ratée, voici la vidéo de la victoire de Nairo Quintana lors de la 17e étape.

(FRANCE 2)

17h42 : Romain Bardet est désormais 8e du général, à 5'13 de Geraint Thomas. Le podium est à 3 minutes. Sauf miracle (ou un raid de folie dans l'étape de vendredi), l'Auvergnat n'enchaînera pas un troisième podium de suite.


17h40 : Voilà le classement des dix premiers de l'étape, où ne figure donc pas Romain Bardet, qui a perdu gros ce soir.

17h39 : Du changement au classement général : Romain Bardet a perdu ses dernières illusions pour le podium, en lâchant plus de deux minutes sur les costauds qui ont accompagné Geraint Thomas.

17h38 : Chris Froome perd sa 2e place au général. La 3e est désormais sous la menace de Primoz Roglic, qui le talonne désormais pour la dernière marche du podium.

17h37 : Dan Martin se classe 2e, Geraint Thomas asseoit sa domination en terminant 3e et en grapillant quelques secondes de plus d'avance.

17h49 : Nairo Quintana remporte la 17e étape du jour au sommet du col du Portet, en plaçant une attaque dans la dernière ascension qui a laissé sur place le groupe des favoris.

17h32 : Attaque de Tom Dumoulin, le Néerlandais qui n'est qu'à 11 secondes de Chris Froome au classement général. Dumoulin va trop vite pour "le Kenyan blanc" qui est décramponné.

17h26 : Cours Romain ! Cours ! Ne nous lâche pas !

17h32 : Romain Bardet, reprends-toi !

17h24 : @anonyme Hélas, le coureur français pointe maintenant à 25 secondes du groupe des favoris, et l'écart est en train de croître.

17h26 : Savez-vous où est Romain BARDET , avec le groupe maillot jaune ?

17h23 : @cyclo_ecolo Sur le papier, j'aurais tendance à vous dire Froome, mais Thomas a montré de belles dispositions au Dauphiné en juin. Il ne devrait pas y avoir de gros écarts entre les deux hommes.

17h25 : Bonjour Pierre. Qui de Froome ou de Thomas vous semble le meilleur en contre-la-montre ? De combien ? L'un des deux ne devrait-il pas attaquer ?

17h24 : Aïe, aïe, aïe, au tour de Romain Bardet de se faire lâcher par le groupe de favoris. Le Français, 5e du général, craque au pire moment, à 5 km de l'arrivée.

17h24 : Nairo Quintana laisse sur place Rafal Majka et file seul en tête. Le Colombien a l'occasion de sauver son Tour de France par une victoire d'étape.

17h15 : @amdc Le maillot à pois a stoppé son effet au pied du dernier col, pour préserver ses forces avant l'étape de vendredi.

17h15 : Et Alaphilippe ? J'ai loupé un truc ?

17h15 : Notez au passage que le record de l'ascension du Col de Val Louron-Azet, deuxième difficulté de la journée, a été battu. Le record datait des années Armstrong (sur une étape plus longue, nuance).

17h14 : Le groupe des favoris compte neuf unités... dont quatre Sky. Vous avez dit "désespérant" ?

17h12 : C'est fini pour Tanel Kangert, avalé par le duo Quintana-Majka. Les deux hommes voient revenir sur eux Dan Martin (à 17 secondes). Et le peloton maillot jaune n'est qu'à une minute.

17h08 : @anonyme Il pointe à plus de 4 minutes. Et comme il est limité en contre-la-montre, pour lui, c'est un peu aujourd'hui ou jamais.

17h12 : Pouvez-vous nous dire a combien de temps Nairo Quintana est par rapport au maillot jaune ?

17h11 : L'Irlandais Dan Martin, 10e du classement général, est en train de revenir sur Nairo Quintana. Ce groupe a une trentaine de seconde d'avance sur les favoris, et pointe à une minute de la tête de course. Cette fin d'étape est totalement ouverte.

16h59 : L'éphémère attaque Roglic-Froome est reprise par le peloton. Suspense maximal pour les derniers kilomètres.

16h57 : On oublierait presque qu'en tête de course, Tanel Kangert conserve ses 1'45 d'avance sur ses poursuivants. Il reste 12 km à parcourir avant l'arrivée.

17h10 : Révolution de palais au sein du peloton : Chris Froome place une attaque... contre son équipier Geraint Thomas, porteur du maillot jaune ! Le Britannique s'est calé dans la roue du Slovène Primoz Roglic, candidat au podium.

17h10 : Attaque en tête du peloton, et elle est signée Nairo Quintana, critiqué pour son attentisme. Il prend quelques longueurs aux coureurs de l'équipe Sky. Voilà qui pourrait donner des idées aux autres membres du top 10.

16h50 : anonyme Le coureur slovaque est tombé lors de la descente du col précédent, à 67 km/h. Heureusement, le maillot vert est reparti.

16h50 : Sagan est tombé !

16h46 : Tanel Kangert s'envole dans la dernière ascension, laissant Julian Alaphilippe sur place. Le coureur tricolore fait signe à la caméra qu'il arrête son effort.

16h42 : On aborde désormais le col du Portet (à ne pas confondre avec le Portet-d'Aspet, franchi hier). Un col qui n'est pas à la "Portet" de tout le monde, tant il est difficile (classé hors-catégorie).

16h41 : @Avec des roues carrées Notre courageux sprinter pointe à un quart d'heure de la tête de course, ce qui lui laisse une bonne chance de rentrer dans les délais.

16h42 : Où en est notre valeureux Arnaud "Lanterne Rouge" Démare ?

16h41 : @anonyme Avec deux petites minutes d'avance sur le groupe des costauds, ça dépend à quel moment les favoris lâchent les chevaux pour tenter de faire bouger le classement général.

16h41 : Alaphillipe pourrait-il encore jouer la victoire aujourd'hui ?

16h35 : Sur Twitter, on s'interroge sur la stratégie d'essayer de faire exploser les Sky au train (qui ne marche pas, comme l'a montré le sacrifice inutile des AG2R).