Cet article date de plus de trois ans.

Tour de France 2018 – Barguil et Fortuneo ont tout tenté, en vain

Pendant trois semaines, presque chaque jour, l’équipe Fortuneo a tenté sa chance devant le peloton. Premier porteur du maillot jaune avec Kevin Ledanois, le collectif breton n’a pas été récompensé par une victoire d’étape. Si le classement général était jouable avec Warren Barguil,comme le maillot à pois, la victoire d’étape est devenue l’objectif une fois entré dans les Alpes. Sans parvenir à l’accrocher, malgré une nouvelle tentative lors de cette 19e étape dans les Pyrénées, la dernière accessible pour la formation française.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Warren Barguil (Fortuneo) à l'attaque dans une descente (JEFF PACHOUD / AFP)

Warren Barguil rêvait du classement général. Dixième en 2017 à Paris avec deux victoires d’étapes dans sa besace, le Breton représentait la grande chance de s’illustrer pour sa formation Fortuneo-Samsic, dans laquelle il est arrivé cette saison. Avec même la possibilité de s’emparer du maillot à pois récompensant le meilleur grimpeur, comme en 2017. Mais rien de tout cela n’est arrivé.

A deux jours de l’arrivée sur les Champs-Elysées, ni le contre-la-montre individuel de samedi ni l’étape finale parisienne ne devraient sourire à l’équipe française. « En étant objectif, on se rend compte que c’est aujourd’hui ou jamais », confiait ce vendredi matin Sébastien Hinault, l’un des directeurs sportifs. Dans cet Ultime parcours montagneux, ce déplacement de Lourdes à Laruns a encore vu deux coureurs de Fortuneo devant. Warren Barguil et Romain Hardy ont ainsi rejoint l’échappée matinale après 60km. Mais les deux hommes n’ont pas pu garder le rythme des meilleurs, le leader de l’équipe étant le dernier à craquer, dans l’ascension du Tourmalet.

« Quand on a tout donné et qu’on ne parvient pas à gagner, on n’a rien à se reprocher. Il faut de la réussite, être au top le jour J. Quant on ne gagne pas, on est forcément frustré », estime Sébastien Hinault. « On a mis des choses en place, et je pense que c’était les bonnes. Il n’y a pas eu de réussite. » Comme 13 des 22 équipes engagées dans ce Tour de France 2018, la victoire a échappé à Fortuneo-Samsic.

De notre envoyé spécial

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.