À moins de 100 jours du départ des cyclistes, un Tour de France de la dictée pour 10 000 élèves

À La Châtaigneraie, en Vendée, comme dans une quarantaine de sites en France, les élèves ont participé vendredi à la "dictée du Tour", organisée pour la seconde année de suite.

La \"Dictée du Tour\", organisée ici au Grand Bornand (Haute-Savoie) vendredi 20 mars 2018.
La "Dictée du Tour", organisée ici au Grand Bornand (Haute-Savoie) vendredi 20 mars 2018. (MAXPPP)

La Grande Boucle 2018 s'élancera dans 99 jours de Noirmoutier, en Vendée. Mais, le Tour de France n’est pas qu’une simple course cycliste. Pour la deuxième année consécutive, l'organisateur ASO a orchestré vendredi 30 mars une grande dictée nationale. L'objectif de cette "dictée du Tour", destinée aux élèves du CM1 à la 5e, est de défendre la langue française à travers le sport et le vélo.

Cette année, elle était organisée sur une quarantaine de sites accueillant le tour de France 2018 et 10 000 élèves ont participé, contre 5 000 l'an dernier. La Vendée, le département du grand départ, s'est prêté au jeu. Reportage dans la salle des fêtes de La Châtaigneraie.

"Le départ... est fixé... à 13 heures... virgule." Christian Prudhomme tente de lire lentement et de marquer une pause après chaque mot. Le grand patron du Tour lui-même qui est venu faire la dictée à une centaine d'élèves, de 9 à 11 ans, dans la salle des fêtes de cette commune de 2 500 habitants.

Têtes baissées, un peu stressés pour certains, mais tous concentrés, les enfants écoutent attentivement jusqu'au bout. Verdict : "Il allait un peu vite et il y avait quelques mots difficiles", juge Cyrielle, une jeune fille à l'issue de la dictée. Son camarade Melvin, lui, revient sur l'une des expressions cyclistes utilisées dans la dictée, "sprint intermédiaire" : "S.P.R.I.T. I.N.T.É.R.M.E.D.I.E.R.E", épelle-t-il à voix haute.

Quand "mythique" devient "meetic"

L'exercice séduit Claire, leur enseignante. "Là, ce n'est pas qu'un événement sportifça les touche dans leur quotidien d'écolier, c'est intéressant pour eux, affirme-t-elle, reconnaissant qu'aujourd'hui, les moyens de communication, le poids des publicités et des écrans ne favorisent pas l'orthographe : "C'est vrai que c'est compliqué avec le langage sms et l'écriture par son", dit-elle. Christian Prudhomme raconte d'ailleurs que des élèves ont écrit "meetic", au lieu de "mythique", influencés par le célèbre site de rencontre en ligne. 

Avec cette dictée, le directeur du Tour de France espère favoriser l'apprentissage du français par le sport, mais aussi diffuser la culture cycliste aux plus jeunes et "faire en sorte que les enfants surprennent leurs parents le soir en rentrant de l'école en ne leur parlant pas, exceptionnellement, de Neymar et de Parker, mais de Bardet, Pinot, Barguil ou Démare", indique Christian Prudhomme. Et vendredi soir, 10 000 petits Français demanderont peut-être à leurs parents de les emmener, cet été, sur les routes du Tour.

Vendée : Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, fait faire une "Dictée du Tour" aux élèves - un reportage de Fanny Lechevestrier
--'--
--'--