Cet article date de plus de six ans.

Tour de France 2015 : l'Allemand Simon Geschke s'impose à Pra-Loup pour la 17e étape

Pour la première arrivée au sommet dans les Alpes, c'est l'Allemand Simon Geschke, de la formation Giant-Alpecin, qui s'est imposé en solitaire mercredi à Pra-Loup. A l'issue de cette 17e étape du Tour de France 2015, le Britannique Chris Froome est toujours leader du classement général.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'allemand Simon Geschke, 29 ans, a remporté sa première victoire sur le Tour de France mercredi à Pra-Loup © MAXPPP)

 Au lendemain de la deuxième journée de repos, Simon Geschke a signé mercredi la cinquième victoire allemande de cette édition du Tour de France 2015. Le coureur de la formation Giant-Alpecin s'est imposé en solitaire au terme de 161 kilomètres entre Digne-les-Bains et Pra-Loup. Il a franchi la ligne devant l'Américain Andrew Talansky et le Colombien Rigoberto Uran. Tandis que le Français Thibaut Pinot a terminé 4e de cette 17e étape. Le Britannique Chris Froome, de la Sky, porte toujours le maillot jaune.

Chute de Pinot

Après environ 50 kilomètres, un groupe de 26 coureurs a pris l'avantage pour aborder la longue montée d'Allos, un col classé hors catégorie, avec une avance d'une dizaine de minutes sur le peloton. Au sommet, Simon Geschke, qui avait pris les devants à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée, a basculé avec une minute d'avance sur le français Thibaut Pinot de la FDJ. Dans la descente, l'écart a grandi après une chute de Pinot, dépassé par plusieurs autres coureurs. Sur les rampes de la montée finale, Simon Geschke a préservé son avance pour s'imposer en solitaire. "Quant ça veut pas, ça veut pas" a regretté Thibaut Pinot. "J'avais les bonnes jambes pour gagner, ça fait deux fois que je le rate et c'est dommage".

"Je retenterai jusqu'à samedi" promet Thibaut Pinot
écouter

Nouveaux abandons

L'étape a été fatale à l'Américain Tejay van Garderen, qui occupait la troisième place du classement général au départ. Le coureur de la formation BMC Racing, malade, a été lâché à deux reprises et a fini par mettre pied à terre à environ 70 kilomètres de l'arrivée. Autres abandons, ceux du champion du monde le Polonais Michal Kwiatkowski mais aussi du Français Jérôme Coppel (IAM), de l'Irlandais Sam Bennett (Bora) et de l'Australien Nathan Haas (Cannondale).

Jeudi, la 18e étape relira Gap à Saint-Jean-de-Maurienne en 186 kilomètres. Avec un invité : Nicolas Sarkozy, passioné de cyclisme, qui, selon son entourage "suivra cette étape à partir de la Rochetaillée sur la commune de Bourg-d'Oisans en Isère jusqu'à l'arrivée à Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie". Le président du parti Les Républicains a récemment déclaré dans un entretien au Parisien Magazine qu'en matière de cyclisme, le plat l'"ennuie". "Il faut que ça grimpe", avait-il raconté.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.