Tour de France : "Le chrono ce samedi va être le seul moment de plaisir de ce Tour de France", confie Thibaut Pinot

Ce Tour de France 2020, Thibaut Pinot ne l’avait pas rêvé de cette manière. Alors 30e au général, mais voulant finir coûte que coûte, le Franc-Comtois s’est livré au Progrès vendredi, à la vieille de la 20e, qui arrivera à la Planche des Belles Filles, chez lui. Il s’est confié sur son état physique et la fin du Tour.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Thibaut Pinot, lors du Tour de France 2020.  (MARCO BETORELLO/AP/SIPA / SIPA)

Thibaut Pinot n’avait pas imaginé ce Tour de France ainsi. Dès le Grand départ à Nice, le Franc-Comtois, qui a été pris dans une chute, a senti que ses chances sur la Grande Boucle venaient de s’envoler. Depuis, si Thibaut Pinot s’accroche et résiste à la douleur, il a dû oublier ses chances de batailler pour le général, lui qui pointe à la 30e place. Vendredi, à la veille de la 20 étape, qui reliera Lure à la Planche des Belles Filles, un tracé fait pour lui puisque sur ses terres, Thibaut Pinot s’est confié à nos confrères du Progrès sur son état de forme et la fin de la Grande Boucle. "J’essaye de me battre avec ce qu’il me reste. C’est assez compliqué, on fait avec. J’ai trouvé le temps long cette semaine. On arrivait sur les étapes que j’avais cochées. Normalement, j’aurais dû prendre du plaisir, attaquer et être avec les meilleurs. Au final, je n’ai fait que galérer là. C’était une semaine très compliquée", a-t-il expliqué. 

Hâte que le Tour "se termine"

Thibaut Pinot n'a peut-être jamais autant espéré la fin d'un Tour de France. Car cette édition 2020 est la plus dure "physiquement" de sa carrière. "Tous les jours, je me suis battu pour finir les étapes. J’étais dans la souffrance depuis le départ. J’ai hâte que ça se termine." Malgré la douleur, pas question d’abandonner, répète le Français. "J’ai toujours fini mes courses quand je pouvais le faire. Là, j’avais quand même les moyens physiques de le finir même si c’est difficile. En aucun cas, je n’aurais abandonné. Le chrono ce samedi va être le seul moment de plaisir de ce Tour de France."

Finir coûte que coûte

Pour autant, Thibaut Pinot est lucide. Même si cette étape sur ses terres pourrait lui donner le dernier regain nécessaire, son état physique ne lui permet pas de rivaliser. "Je n’ai aucune force et aucun moyen de me battre à 100%. Je vais le faire à fond. Mais dans les places qui me correspondent en ce moment, c’est-à-dire entre 30e et 40e. Ce n’est pas très réjouissant", constate celui qui s’est retiré hier des Mondiaux sur route, ne se sentant pas en état physique d’y participer. Une seule chose compte à présent pour lui, un repos pour son dos afin d’être prêt pour la Vuelta qui commence dans quatre semaines. A condition de récupérer suffisamment. "Je serais sur le Tour d’Espagne que si je suis en pleine possession de mes moyens."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thibaut Pinot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.