Strasbourg élue meilleure ville où il fait bon être cycliste, selon un baromètre

C'est le résultat d'une grande enquête participative organisée par la Fédération des usagers de la bicyclette, qui a recueilli près de 200 000 réponses, y compris dans des petites communes.

Un cycliste circule sur une vélorue, où les bicyclettes sont prioritaires, le 12 mai 2017 à Strasbourg.
Un cycliste circule sur une vélorue, où les bicyclettes sont prioritaires, le 12 mai 2017 à Strasbourg. (DOMINIQUE GUTEKUNST / MAXPPP)

La ville de Strasbourg est classée en tête des grandes villes où il fait bon être cycliste, suivie par Nantes et Rennes, selon le palmarès des villes cyclables publié jeudi 6 février par la Fédération des usagers de la bicyclette. C'est le résultat d'une grande enquête participative qui a recueilli près de 200 000 réponses, y compris dans de plus petites communes.

Les organisateurs de ce baromètre sont eux même surpris par le succès de leur enquête, notamment dans la commune de Lavaur dans le Tarn qui n'a que 10 000 habitants et où une centaine de cyclistes ont répondu à leur appel.

>> Strasbourg, Grenoble, La Rochelle... Découvrez le palmarès interactif des villes cyclables

Entre septembre et novembre 2019, la fédération a demandé aux cyclistes de répondre à un questionnaire sur internet sur leur pratique occasionnelle ou régulière du vélo, s'ils se sentent en sécurité sur la route, si les automobilistes les respectent, ou encore s'ils trouvent facilement des places pour garer leur vélo. Puis, ils leur ont demandé de noter leur commune.

Les villes très en avance dans les aménagements cyclables comme Strasbourg, Grenoble, La Rochelle se retrouvent bien notées, mais  c'est aussi le cas de plus petites communes comme Saint-Lunaire, Séné ou Marseillan.

Pour la Fédération des usagers de la bicyclette, c'est le signe que le vélo, comme moyen de transport, ne concerne pas que les grandes villes. Sur 768 communes notées, seules 43 obtiennent une note supérieure à la moyenne. Elle interpelle maintenant les candidats aux municipales pour voir comment ils répondent aux problèmes soulevés par les usagers du vélo.