Cet article date de plus de deux ans.

Route d'Occitanie : Deuxième victoire de la saison pour Démare

Arnaud Démare a assumé son statut de favori en remportant, au sprint, la deuxième étape de la Route d'Occitanie entre Labruguière et Martres-Tolosane ce vendredi. Le sprinteur de la Groupama-FDJ signe sa deuxième victoire de la saison, un mois jour pour jour après son dernier succès sur la 10e étape du Tour d'Italie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (LO PRESTI / MAXPPP)

Arnaud Démare, était attendu ce vendredi en Haute-Garonne, et il a répondu présent. Pour son premier sprint après le Tour d'Italie, le leader de la Groupama-FDJ s'impose devant Christopher Lawless (Ineos) et Moreno Hofland (EF-Education First) à Martres-Tolosane. "Il me fallait du peps pour gagner aujourd'hui car je n'avais plus couru depuis le Giro" a déclaré le vainqueur du jour après la course. Démare signe donc sa deuxième victoire de la saison après son bouquet lors de la 10e étape du Giro.

En Occitanie, sur une deuxième étape escarpée de 187,7 kilomètres, mais favorable à une arrivée au sprint, il a pu compter sur sa formation pour prendre les choses en main et se placer dans les meilleures conditions. La Groupama-FDJ a assumé le poids de la course et a mis le pied à l'étriller pour rattraper sous la flamme rouge, une échappée, composée de Kevin Le Cunff (Saint Michel-Auber 93), Angelo Tulik (Total-Direct Energie) et Clément Carisey (Israel Cycling Academy) qui y a cru jusqu'au bout. "L'équipe a fait un gros boulot. on a été les seuls à vouloir revenir sur l'échappée [...] Je remets en route sur cette Route d'Occitane dont les quatre étapes vont me faire du bien en vue des championnats de France." a ajouté le sprinteur amiénois. Le tenant du titre Alejandro Valverde, victorieux la vielle, est toujours en tête du classement général de cette course de quatre jours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.