Cyclisme : coureurs à surveiller, étapes à ne pas manquer, horaires de diffusion... Les cinq choses à savoir sur Paris-Nice

La Course au soleil s'élancera dimanche, à Mantes-la-Ville, pour rallier Nice une semaine plus tard après huit jours de compétition.

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Maximilian Schachmann en jaune sur le podium de Paris-Nice pour le premier de ses deux succès, le 13 mars 2020. (AFP)

Deuxième course au calendrier UCI World Tour 2022 après l'UAE Tour, et première sur le sol français, Paris-Nice, démarre, dimanche 6 mars, de Mantes-la-Ville. Maximilian Schachmann, double tenant du titre surprise, aura fort à faire avec un plateau très relevé pour les 80 ans de la Course au soleil, qui retrouvera la promenade des Anglais.

L'année de Primoz Roglic ? 

L'an dernier, on le voyait déjà lever les bras à Levens, lors de l'ultime étape et remporter son premier Paris-Nice avec la manière, lui qui avait remporté trois étapes sur l'édition 2021. Mais le sort de la dernière étape en a voulu autrement. Avec seulement trois cols de deuxième catégorie, le maillot jaune semblait promis à rester sur les épaules de Roglic, mais cette journée de moins de 100 kilomètres s'est révélée être un calvaire pour le Slovène, qui a chuté par deux fois et dû changer de vélo après un problème mécanique.

Primož Roglič après sa chute sur la dernière étape de Paris-Nice entre Le Plan-Du-Var et Levens, le 14 mars 2021. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Après le Tour de France qui lui avait échappé lors d'un contre-la-montre sur l'avant-dernière étape en 2020, la malédiction du Slovène en France continue et nul doute qu'il aimerait y mettre fin sur ce Paris-Nice. Entouré notamment de Rohan Dennis, Steven Kruijswijk, Mike Teunissen et Wout Van Aert, Primoz Roglic part une nouvelle fois favori de cette compétition.

Schachmann, Quintana, Martin et Gaudu parmi les favoris

Mais la concurrence sera rude. Le double vainqueur sortant Maximilian Schachmann se verrait bien faire la passe de trois, désormais accompagné par Aleksandr Vlasov, son dauphin l'an dernier au classement général. Nairo Quintana a, lui, déjà remporté deux courses à étapes dans les Alpes cette saison avec le Tour de la Provence et le Tour des Alpes-Maritimes et du Var. Le Colombien, deuxième en 2019, n'a encore jamais remporté Paris-Nice.

Guillaume Martin, accompagné par Ion Izagirre, troisième l'an dernier, sera l'une des meilleures chances françaises de bien figurer au général. David Gaudu pourra également compter sur une équipe Groupama-FDJ solide avec notamment Stefan Küng et Valentin Madouas. Les Ineos-Grenadiers miseront eux sur le jeune Ethan Hayter et Adam Yates.

Des sprints relevés

Le plateau des sprinteurs est très dense pour les trois étapes de plaine qui leur sont promises. Jasper Philipsen, vainqueur de deux étapes sur l'UAE Tour en février, est le sprinteur en forme de ce début de saison grâce à un train très performant de son équipe Alpecin-Fenix. Il aura face à lui Sam Bennett qui a déjà gagné cinq étapes sur Paris-Nice dont deux l'an dernier. 

Dylan Groenewegen, passé chez BikeExchange et vainqueur à trois reprises sur la Course au soleil, fait aussi partie de ces sprinteurs qui ont déjà levé le bras sur cette compétition. Tout comme le Néerlandais Cees Bol, gagnant à Amilly l'an dernier. Mads Pedersen, deux fois sur le podium en 2021 pourrait, de son côté, venir écrire son nom sur la longue liste des lauréats d'une étape sur cette prestigieuse course.

Un parcours exigeant 

"Un menu aussi varié qu'équilibré". Voilà comment l'organisation décrit sur son site internet le tracé de cette 80e édition. Trois étapes de plaine pour commencer au départ des Yvelines, qui devraient déboucher sur des sprints massifs. Des bordures pourraient également venir pimenter ces étapes. Un contre-la-montre d'un peu plus de treize kilomètres devrait permettre de créer les premiers vrais écarts. Filippo Ganna, Stefan Küng et Stefan Bissegger, spécialistes de ce format devront se méfier de Primoz Roglic qui pourrait profiter du final très pentu. 

Viendront ensuite les étapes de montagne qui décideront du vainqueur de ce Paris-Nice 2022. L'étape de jeudi entre Saint-Just-Saint-Rambert et Saint-Sauveur-de-Montagut est la plus compliquée sur le papier avec 3350m de dénivelé et trois cols de première catégorie. Mais l'arrivée au col de Turini (14,9 kilomètres à 7,3 %), samedi, ne sera pas un cadeau après sept jours de course. Avant de terminer par une boucle autour de Nice qui empruntera un nouveau versant du Col d'Eze, et se terminera par la traditionnelle arrivée sur la promenade des Anglais à Nice. 

Un événement diffusé sur France Télévisions

Chaque jour, vous pourrez retrouver les coureurs sur France 3 avec Alexandre Pasteur, Marion Rousse, Laurent Jalabert et Thomas Voeckler aux commentaires. Prise d'antenne à 15h15 pour la première et la dernière étape, à 14h40 pendant la semaine et à 13h30 samedi 12 mars, pour l'avant-dernière étape. Une épreuve à suivre également en direct ou en replay sur la plateforme france.tv.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primoz Roglic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.