Cet article date de plus de deux ans.

Paris-Tours - Arnaud Démare, pour arrêter de tourner autour

Après avoir fini à la 3e place en 2013 puis à la 2e place en 2016, Arnaud Démare rêve de découvrir une nouvelle marche sur le podium de Paris-Tours, qui se dispute dimanche (en direct sur francetvsport). Le sprinteur de l'équipe Groupama-FDJ, vainqueur de trois étapes majeures cette année (1re de Paris-Nice, 8e du Tour de Suisse, 18e du Tour de France) doit néanmoins faire face à un nouveau tracé. A-t-il les moyens de mettre fin à 11 ans d'insuccès tricolore ?
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Un tracé plus court (211km contre 234 par le passé), 12.5km de chemins de vignes, 7 nouvelles côtes dans les 50 derniers kilomètres, le Paris-Tours version 2018 est à découvrir dimanche. Une 112e édition new-look qui pourrait faire la part belle aux puncheurs. Quitte à enterrer les espoirs des sprinteurs ?

Arnaud Démare fera certainement tout pour prouver le contraire. Le sprinteur de Groupama-FDJ ne sera pas le seul à vouloir briller dans cet exercice: le Néerlandais Dylan Groenewegen (Lotto-Jumbo), André Greipel (Lotto-Soudal) sont allés sur les rangs en cas d'arrivée massive. Pour la première fois sur le podium en 2013 (3e), le Nordiste avait échoué trois ans après en deuxième position, derrière un Fernando Gavirilia parti très tôt dans l'ultime ligne droite.

Après une saison bien remplie, ponctuée par un carton plein sur le Tour du Poitou-Charentes (toutes les étapes et donc le général), mais aussi et surtout par cette victoire si durement acquise sur le Tour de France, après avoir souffert dans la montagne, Arnaud Démare aura-t-il la capacité de grimper une marche supplémentaire à Tours ? Son directeur sportif, Frédéric Guesdon, dernier Français vainqueur ici en 2006, en rêve certainement autant que lui.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.