Cet article date de plus d'un an.

Paris-Roubaix 2023 : Mathieu van der Poel triomphe dans le Nord au terme d'un final renversant

Le coureur néerlandais est sorti vainqueur de son mano a mano avec son rival Wout van Aert, victime d'une crevaison dans le final, dimanche à Roubaix.
Article rédigé par Elio Bono, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Le Néerlandais Mathieu van der Poel passe en premier la ligne d'arrivée sur le vélodrome de Roubaix, le 9 avril 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Comme dans un rêve. Annoncé comme l'un des grands favoris de la course, Mathieu van de Poel (Alpecin-Deceuninck) a assumé son statut et remporté avec autorité Paris-Roubaix, dimanche 9 avril. Le coureur néerlandais s'est extirpé d'un groupe de tête XXL à 16 kilomètres de l'arrivée, et a profité d'une crevaison de son grand rival Wout van Aert (Jumbo-Visma), avant de lever les bras en solitaire dans le vélodrome de Roubaix.

Une consécration pour "MVDP" qui, en spécialiste des classiques, rêvait d'en accrocher la reine à son palmarès. Il décroche ainsi son deuxième Monument de la saison, après Milan-San Remo mi-mars, confirmant sa forme irrésistible.

Meilleur que papi

Il fallait le voir lever les bras, la mine radieuse, dans un tour de piste aux allures de balade pascale. Sur un nuage duquel il mettra du temps à redescendre, il a réussi là où son père Adrie van der Poel (3e en 1986) et son illustre grand-père Raymond Poulidor (5e en 1962) ont échoué. Voilà pour la portée symbolique. Y pensait-il seulement ? Le Néerlandais, très offensif dans l'un des "meilleurs jours" de sa carrière, a tout fait pour forcer son propre destin.

Mathieu Van der Poel est bel est bien le plus fort aujourd'hui. Le Néerlandais remporte la 120e édition de Paris-Roubaix devant son coéquipier Jasper Philipsen et Wout Van Aert. Déjà vainqueur de Milan - San Remo il y a quelques semaines, Mathieu van der Poel s'offre une nouvelle classique cette saison.
Course hommes : Mathieu van der Poel s'impose en solitaire dans le vélodrome de Roubaix Mathieu Van der Poel est bel est bien le plus fort aujourd'hui. Le Néerlandais remporte la 120e édition de Paris-Roubaix devant son coéquipier Jasper Philipsen et Wout Van Aert. Déjà vainqueur de Milan - San Remo il y a quelques semaines, Mathieu van der Poel s'offre une nouvelle classique cette saison.

On l'a d'abord vu suivre la roue de Wout van Aert dans la redoutable Trouée d'Arenberg, pour rattraper un groupe de quatre coureurs échappés. Epaulé par son lieutenant Jesper Philipsen, qui s'est octroyé la deuxième place en frustrant Van Aert au sprint (à 46" sur la ligne), MVDP s'est mué en animateur en chef des cent derniers kilomètres. Il a en effet placé de nombreuses attaques pour remuer une échappée cinq étoiles, dans laquelle figuraient les outsiders Mads Pedersen (Trek-Segafredo), Filippo Ganna (Ineos-Grenadiers) ou John Degenkolb (Team DSM).

La poisse de Van Aert

Ce dernier, sorti vainqueur de l'Enfer du Nord en 2015 a, malgré lui, ouvert la voie à l'issue finale de la course. En tentant de doubler Van der Poel dans le Carrefour de l'Arbre, à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée, il a chuté et permis à Van Aert de placer une première attaque. Le Belge, malgré la crevaison de son homme à tout faire Christophe Laporte, se sentait alors "bien".

Quelle séquence ! Le Carrefour de l'Arbre aura eu un impact majeur sur la course. John Degenkolb tombe et Wout Van Aert est victime d'une crevaison. Mathieu Van der Poel en profite pour accélérer et partir seul à 15 kilomètres de l'arrivée. Le Néerlandais vole vers la victoire dans ce Paris-Roubaix
Course hommes : Degenkolb chute, crevaison pour Van Aert et c'est Van der Poel qui part seul vers la victoire Quelle séquence ! Le Carrefour de l'Arbre aura eu un impact majeur sur la course. John Degenkolb tombe et Wout Van Aert est victime d'une crevaison. Mathieu Van der Poel en profite pour accélérer et partir seul à 15 kilomètres de l'arrivée. Le Néerlandais vole vers la victoire dans ce Paris-Roubaix

Pas perturbé pour un sou par la séquence, Van der Poel a rattrapé son meilleur ennemi, dans ce que l'on imaginait être un duel épique vers la victoire finale. Mais le Néerlandais a bénéficié de la guigne de Van Aert, ralenti par une crevaison au pire moment, pour foncer en solitaire vers le graal.

Vainqueur de Paris-Roubaix, Mathieu Van der Poel revient sur sa victoire. Le Néerlandais est fier du travail fait par son équipe et admet qu'il s'agit d'un des meilleurs moments de sa carrière. Après Milan - San Remo il y a quelques semaines, le cycliste accroche un nouveau monument cette saison.
Course homme - Mathieu Van der Poel : "un des meilleurs jour de ma carrière" Vainqueur de Paris-Roubaix, Mathieu Van der Poel revient sur sa victoire. Le Néerlandais est fier du travail fait par son équipe et admet qu'il s'agit d'un des meilleurs moments de sa carrière. Après Milan - San Remo il y a quelques semaines, le cycliste accroche un nouveau monument cette saison.

L'explication de texte tant attendue n'a pas eu lieu, mais Van der Poel, lui-même écœuré une semaine plus tôt par Tadej Pogacar sur le Tour des Flandres, n'en a cure. A 28 ans, son palmarès, pavé de succès, est désormais garni par trois Monuments différents (Tour des Flandres, Milan-San Remo et Paris-Roubaix).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.