Cet article date de plus de cinq ans.

Matthieu Ladagnous : "Un parcours limite dangereux"

Satisfait de son contre-la-montre par équipe avec sa formation de La Française des Jeux lors de la 9e étape du Tour de France, Matthieu Ladagnous a trouvé que le parcours était très exigeant, et parfois dangereux en raison du nombre de spectateurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Matthieu Ladagnous (DAVID STOCKMAN / BELGA)

Êtes-vous satisfait de votre course ?
Matthieu Ladagnous :
Je n’ai pas encore vu les temps, mais on a bien roulé. C’était un parcours difficile, on perd vite des unités. Il suffisait de passer le mauvais relais, au mauvais moment, et que les mecs accélèrent derrière pour être distancé. C’était un parcours vraiment exigeant, il y aura beaucoup d’écarts je pense.

Vous attendiez-vous à une telle épreuve ?
M. L. :
On avait repéré  le tracé, donc on savait que ça allait être dur. Avec le monde qu’il y a tout au long du parcours, c’est même limite dangereux. Sur certains passages, on passe vraiment au ras du public, c’est assez spécial, il faut faire très attention. Les gens ne se poussaient qu’au dernier moment, et il était difficile de faire correctement des relais.

La cohésion entre les coureurs de votre équipe a-t-elle toutefois bien fonctionné ?
M. L. :
Oui, je pense que ça a bien marché. On n’en a pas encore parlé, et dans les oreillettes, on n’entendait pas trop tellement il y avait de monde. Mais dans l’ensemble, je pense que cela s’est bien passé. Il faut voir les temps, mais je pense que l’on a fait un bon chrono.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.