Cet article date de plus de six ans.

Les supporters érythréens en force à Rennes

Ils étaient encore une cinquantaine d’Erythréens à supporter ce matin Daniel Teklehaimanot et Merhawi Kudus Ghebremedhin. Venus de Paris pour la plupart, ils ont déjà assisté à plusieurs étapes depuis le début de ce Tour de France. Certains ont endossé le maillot à pois en hommage à leur nouveau héros, Teklehaimanot, l’actuel leader du classement des grimpeurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les supporters du coureur Daniel Teklehaimanot ont fait le déplacement

Tigy Nerayo, chargée de mission à l’ambassade d’Erythrée, fait partie de ce très bruyant groupe de supporters. « Nous sommes si heureux d’être présents pour encourager Daniel et Merhawi. C’est une belle image de notre pays », nous explique-t-elle. « Aucun d’entre nous n’a de liens familiaux avec ces deux coureurs, c’est juste par solidarité que l’on est là, et c’est vraiment très chouette », déclare-t-elle. A Rennes, on ne voyait et on n’entendait qu’eux. Placés juste devant le village départ, ils n’attendaient qu’une chose, le passage de leurs deux héros. Les drapeaux de l’Erythrée redonnaient un peu de couleur au ciel nuageux de la capitale bretonne, et les chants des supporteurs couvraient même la sono pourtant assez élevée du Village départ.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.