Lance Armstrong prié de rendre sa médaille de bronze des JO 2000

Le Comité international olympique a écrit à l'ancien coureur cycliste, dont tout le palmarès depuis le 1er août 1998 a été rayé par l'Union cycliste internationale pour cause de dopage.

Le cycliste Lance Armstrong sur le plateau de la chaîne CBS, lors d\'une interview enregistrée le 14 janvier 2013.
Le cycliste Lance Armstrong sur le plateau de la chaîne CBS, lors d'une interview enregistrée le 14 janvier 2013. (GEORGE BURNS / SIPA)

L'ex-roi du peloton du Tour de France est peu à peu lâché par toutes les instances internationales. Le Comité international olympique (CIO) vient ainsi de demander à Lance Armstrong de rendre la médaille de bronze qu'il avait gagnée dans l'épreuve du contre-la-montre aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, a indiqué jeudi 17 janvier son porte-parole.

Le CIO l'a signifié dans une lettre adressée mercredi soir à l'ancien coureur cycliste américain. Tout le palmarès acquis par Lance Armstrong depuis le 1er août 1998 a été rayé par l'Union cycliste internationale après les conclusions de l'enquête menée par l'Agence antidopage américaine, démontrant que le Texan s'était dopé quasiment toute sa carrière. 

Armstrong passe aux aveux...

La demande du CIO intervient alors que Lance Armstrong, 41 ans, a avoué, lors d'une émission télévisée américaine, enregistrée en début de semaine et qui sera diffusée jeudi 17 janvier, s'être dopé au cours de sa carrière. Un aveu qui intervient après plus de dix ans de farouches dénégations. 

Lors de cette interview réalisée par la célèbre animatrice Oprah Winfrey, et enregistrée lundi 14 janvier, le cycliste aurait reconnu avoir commencé à prendre des produits dopants au milieu des années 1990. Selon la chaîne américaine CBS, Lance Armstrong aurait indiqué être prêt à témoigner contre d'autres personnes impliquées dans le dopage. Il serait en pourparlers pour rembourser une partie des revenus touchés au cours de sa carrière et provenant de l'argent public.

... et menace l'avenir du cyclisme aux Jeux olympiques

Cette "affaire Armstrong" pourrait avoir de graves répercussions sur le cyclisme en général. Si le champion américain déclare qu'il a été couvert par l'Union cycliste internationale (UCI) lorsqu'il se dopait, la discipline pourrait être purement et simplement supprimée du programme des Jeux olympiques, selon Dick Pound, membre du Comité international olympique.

La liste de ceux qui défendent encore Lance Armstrong pourrait alors perdre quelques-uns de ses membres...