Cet article date de plus d'un an.

La Fédération appelle à une autorisation du cyclisme dès la fin du confinement

La Fédération française de cyclisme a affirmé, dans un communiqué, qu'un non-retour de l'activité cycliste à la date de démarrage du déconfinement, le 11 mai, "constituerait une véritable discrimination vis-à-vis de (leur) sport". Cette déclaration intervient quelques jours après la saisine du Conseil d'Etat par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB). Ces derniers déploraient les "verbalisations abusives" dont seraient victimes les adeptes du vélo depuis le confinement.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (VALENTINA CAMU / HANS LUCAS)

La Fédération française de cyclisme (FFC) a frappé (un peu) du poing sur la table ce samedi. Dans un communiqué, l'instance a appelé les autorités à relancer l'activité cyclistes dès le 11 mai, date prévue pour le début du déconfinement. "Il serait impensable que les restrictions de pratique individuelle du cyclisme puissent perdurer au-delà de cette date, à l'heure où de plus en plus de voix, comme celle de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), s'élèvent pour souligner les bienfaits de la pratique du vélo sur la santé publique" précise le communiqué.

Depuis le début du confinement, le gouvernement indique régulièrement que la pratique du vélo n'est pas admise, en dehors des sorties nécessaires pour le travail ou les courses. Cette position a pu être vécue comme une discrimination à l'égard de la communauté des usagers du vélo, car dans le même temps, le jogging est toléré. De plus, la Fédération des usagers de la bicyclette déplore des "verbalisations abusives" de cyclistes pendant le confinement, tandis que l'Union nationale des cyclistes professionnels demande depuis début avril une "dérogation" pour les entraînements.  Or, jusqu'ici, la Fédération n'avait pas pris position sur le sujet, hormis les recommandations sanitaires classiques.

"Cela constituerait une véritable discrimination vis-à-vis de notre sport alors qu'au contraire, le vélo présente une opportunité sans précédent de transformer en profondeur et de manière pérenne la mobilité dans notre pays" poursuit ainsi le communiqué. 

Retour des compétitions 

Dans son texte, la FFC  souhaite le retour des compétitions afin de "commencer à reconstruire l'écosystème sinistré de la FFC et tout simplement prendre notre part à l'élan que devra retrouver notre pays". Il est prévu de "nouveaux formats d'épreuves qui pourront intégrer les contraintes sanitaires." Quant à la reprise de l'activité de ses clubs, la Fédération "travaille sur un plan d'accueil", sans préciser en quoi celui-ci va consister.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.