L'Agence américaine antidopage publie un rapport accablant pour Armstrong

Lance Armstrong et son équipe ont mis au point "le programme de dopage le plus perfectionné de l'histoire du sport". L'Agence américaine antidopage a dévoilé mercredi un rapport à charge contre l'ancien coureur cycliste et son équipe, l'US Postal. Le document va être remis à l'Union cycliste internationale. L'UCI devra ensuite décider si le septuple vainqueur du Tour de France doit rendre ses titres.

(Christinne Muschi Reuters)

Une bombe. Un dossier de
plus de 1.000 pages. L'Usada, l'Agence américaine antidopage, a envoyé mercredi
son rapport à l'Union cycliste internationale, à l'Agence mondiale antidopage
et à la Fédération internationale de triathlon, sport que pratique aujourd'hui
l'américain Lance Armstrong.

"Le programme de
dopage le plus perfectionné de l'histoire du sport"

Le document contient des
témoignages sous serment de 26 personnes, dont 15 coureurs ayant eu connaissance
des activités de dopage au sein de l'US Postal.
Des confidences qui ont
conduit l'Usada à suspendre Lance Armstrong à vie pour dopage et à le priver de
tous ses titres depuis 1998, dont ses sept Tours de France.

"Les preuves
montrent, sans le moindre doute, que l'US Postal a mis en place le programme de
dopage le plus perfectionné, le plus professionnel et le plus efficace jamais vu
dans le sport"
, indique l'Usada dans un communiqué.

Et de brandir des
preuves :

des relevés de
paiementsdes courriers électroniquesdes données scientifiquesdes
résultats de tests de laboratoire, qui démontrent l'usage, la possession et la
redistribution de produits dopants par Lance Armstrong

Lance Armstrong nie mais
renonce à contester

Lance Armstrong a
toujours nié s'être dopé mais a renoncé en août à contester les soupçons pesant
sur lui
. La procédure de l'Usada s'en était retrouvée accélérée. Mercredi, deux anciens équipiers du coureur américain, George Hincapie et Michael Barry, ont tous deux avoué s'être dopés...lorsqu'ils côtoyaient le Texan. 

L'avocat de Lance Armstrong a critiqué le rapport de l'Usada, dès mardi. Pour lui, l'agence a agi
à la fois "comme procureur, juge, jury, cour d'appel et bourreau" et il
estime que ses résultats d'enquête présentent des versions "biaisées,
partiales et non contradictoires"
des événements.

 L'Union Cycliste Internationale
doit encore se prononcer sur l'affaire car la compétence de l'Usada se limite
au territoire américain.

Si l'UCI suit les conclusions du rapport de l'Agence
américaine, Lance Armstrong sera définitivement qualifié de tricheur et son nom
disparaîtra du palmarès du Tour de France. Il y est inscrit sept fois. Pour le
moment.