Tour de France 2022 : "C'est difficile à encaisser", mais Julian Alaphilippe "comprend" sa non-participation

Le puncheur tricolore s'est dit "fatigué, diminué", après sa chute survenue il y a deux mois sur Liège-Bastogne-Liège.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Français Julian Alaphilippe sur Tirreno-Adriatico (Italie), le 12 mars 2022. (ROBERTO BARTOMEOLI / AFP)

Sa réaction était scrutée. Quelques heures après l'annonce de sa non participation au Tour de France, Julian Alaphilippe a réagi, dans les colonnes de L'Equipe, lundi 27 juin. Le double champion du monde s'est dit "fatigué, diminué". "Je ne sais pas si j'aurais pu être compétitif sur trois semaines", a confié "Alaf'".

Même si le puncheur de la Quick-Step Alpha Vinyl a tenu son rang et contribué à la victoire de Florian Senechal aux championnats de France dimanche, son état physique ne lui permet pas de prendre le départ du Tour, le 1er juillet au Danemark. Victime d'une gastro-enthérite la semaine dernière, Alaphilippe est surtout marqué par sa terrible chute sur Liège-Bastogne-Liège le 24 avril. "Je ne suis plus le même qu'avant, c'est une certitude", a-t-il confirmé.

Il a beau "comprendre" la décision de son équipe, le Français est déçu de ne pas arborer une seconde fois le maillot arc-en-ciel devant son public. "C'est difficile à encaisser car j'ai travaillé dur pour ça. Si je n'avais pas pensé pouvoir faire le Tour, jamais je n'aurais repris l'entraînement aussi tôt.", a-t-il soufflé. Mais au fil de l'entretien, Alaphilippe a relativisé son absence.

"J'aurais aimé y être, mais est-ce que j'aurais vraiment aimé y être et ne pas faire tout ce que j'espérais ? Je pense que j'aurais trouvé ça chiant."

Julian Alaphilippe, coureur cycliste

dans L'Equipe

La Quick-Step Alpha Vinyl abordera la course sans aucun Tricolore. Rémi Cavagna et Florian Senechal n'ont pas non plus été retenus. Ce dernier est revenu sur ce choix, pour RMC. "J'ai appris la nouvelle vendredi. J'avais un espoir qu'en étant champion de France ça change la donne, mais même pour le champion du monde ça ne joue pas…", a-t-il confié.

Le Nordiste a assuré que son équipe avait préféré sélectionner des Danois. Kasper Asgreen, Mikkel Honoré et Michael Morkov représenteront ainsi les couleurs de la formation belge. Quant à Alaphilippe, il va élaborer un programme d'entraînement avec son cousin et entraîneur Franck, puis partir en stage en Italie. "Je veux redevenir le vrai Julian", a souligné le coureur français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Julian Alaphilippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.