Julian Alaphilippe absent du Tour de France : "C'est un crève-cœur, j'ai du mal à comprendre", les réactions se multiplient dans le monde du cyclisme

Le double champion du monde en titre, ne participera pas au Tour de France qui s'élance vendredi de Copenhague, son nom ne figurant pas dans la liste des coureurs retenus par son équipe Quick-Step, deux mois après une lourde chute dans Liège-Bastogne-Liège.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Julian Alaphilippe, le 11 mars 2022. (LUCA BETTINI / AFP)

Julian Alaphilippe ne sera donc pas sur la ligne de départ du Tour de France. Lui qui a porté le maillot jaune lors des trois dernières éditions de la Grande Boucle, n'a pas effectué la préparation optimale. Si Julian Alaphilippe a montré des signes très positifs dimanche 26 juin lors de la course en ligne du Championnat, en contribuant à la victoire de son coéquipier Florian Sénéchal, son équipe craint qu'il ne puisse tenir la distance sur une épreuve aussi longue et exigeante que le Tour de France.

Thomas Voeckler : "C'est un crève-cœur, j'ai du mal à comprendre"

"C'est un crève-cœur, j'ai du mal à comprendre dans la mesure où hier [dimanche] il a quand même participé aux championnats de France d'une distance de 240 kilomètres, il a été très actif, ce qui démontre un niveau de forme largement assez honnête", constate lundi 27 juin sur franceinfo Thomas Voeckler, sélectionneur de l’équipe de France masculine de cyclisme.

Thomas Voeckler rappelle "qu'il est tombé à Liège-Batonne-Liège avec un lourd bilan, fracture de l'omoplate, deux côtes cassées dont une qui a perforé les poumons, déjà c'était super qu'il puisse avoir un mois d'entraînement". "Je ne comprends pas mais il faut accepter la décision de son équipe. C'est la plus forte équipe du monde et ça fait des années qu'ils ont prouvé qu'ils savaient manager leur effectif", reconnaît Thomas Voeckler.

>> Tour de France 2022 : les parcours des éditions masculine et féminine à télécharger

Dimanche, "il était aux championnats de France et il déclarait avoir envie de disputer le Tour de France et on va devoir se passer de lui", poursuit le sélectionneur de l’équipe de France masculine de cyclisme, "il appartient à une équipe professionnelle et il y a énormément d'enjeux".

"Ils ont jugé que la prise de risque" était trop grande.

"Vu qu'il n'était pas à 100% et que ça pourrait hypothéquer la deuxième partie de la saison, il n'aurait pas pu faire un tour à 100% mais il aurait pu nous donner du plaisir sur certaines étapes"

Thomas Voeckler

à franceinfo

"C'est un coureur qui est généreux et qui aime ce contact avec le public, souligne Thomas Voeckler. C'est unique la relation avec le public qu'il a nouée, c'est une relation d'amour entre le public et Julian Alaphilippe".

Jean-François Bernard : "La sagesse l'a emportée, c'est une bonne décision prise par l'équipe Quick-Step"

"La sagesse l'a emportée, c'est une bonne décision prise par l'équipe Quick-Step", réagit le consultant cyclisme de franceinfo, Jean-François Bernard. Pour le double champion du monde français, "prendre le départ du Tour, c'était plus que risqué et cela pouvait mettre en péril la suite de sa saison", selon le consultant cyclisme de franceinfo. "C'est une décision très sage de la part du staff qui l'amènera à faire une très bonne fin de saison", prévient Jean-François Bernard.

Christian Prudhomme : "Je lui donne rendez-vous l'année prochaine mais avec un petit pincement au cœur"

"Bien évidemment que je préfère le Tour avec Julian Alaphilippe", a réagit ce lundi le directeur du Tour, Christian Prudhomme.

"C'est un personnage essentiel du Tour de France de ces dernières années", estime le directeur de la Grande Boucle. Christian Prudhomme regrette l'absence du double champion du monde français sur un parcours qui lui correspondait, "fait pour des 'puncheurs' en première semaine". "Son absence se fera très certainement sentir sur la première semaine", ajoute-t-il.

"La décision s'est faite au niveau de son équipe" alors que le cycliste français "avait vraiment envie" d'être au départ du Tour, souligne Christian Prudhomme.

Je lui souhaite le meilleur pour la fin de saison et qu'il puisse nous enthousiasmer sur les Championnats du monde et je lui donne rendez-vous l'année prochaine mais avec un petit pincement au cœur

Christian Prudhomme

franceinfo

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Julian Alaphilippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.