Cet article date de plus de sept ans.

Hautacam, le meilleur et le pire

C'est la cinquième fois que le Tour de France vient à la station d'Hautacam. La plus belle des victoires obtenues ici le fut en 1994 lors de la première arrivée au sommet par Luc Leblanc. Celle d'Otxoa en 2000 n'avait rien non plus à se reprocher. Toutes les autres ont été signées par des coureurs rattrapés ensuite par les affaires.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La montée d'Hautacam

Ainsi, en 1996, ce fut la victoire insensée d'un ancien anonyme, le Danois Bjarne Riis. devenant un champion irrésistible par la grâce des effets d'une chimie illicite à laquelle il avouera plus tard avoir eu recours. Ce jour-là, vêtu de jaune, Riis avait fait preuve d'une incroyable insolence pour assommer ses rivaux en emmenant d'énormes braquets dans l'ascension.

Quatre ans plus tard, le scénario aberrant est venu de Lance Armstrong atomisant tous ses adversaires....Depuis, la vérité l'a rattrapé. Comme elle a mis la lumière sur Ricardo Ricco et Leonardo Piepoli, tous deux victorieux dans les Pyrénées en 2008. A Hautacam, Piepoli avait levé des bras après une montée sensationnelle. Avant que les deux Italiens de l'équipe Saunier-Duval ne soient convaincus de dopage et chassés du Tour. 

Heureusement donc, il reste en mémoire la belle performance de Luc Leblanc avant la période tourmentée du cyclisme mondial.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.