Haïti sous haute tension après le premier tour de la présidentielle

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle ont été annoncés hier soir en Haïti. Des résultats surprenants qui ont déjà suscité des protestations et des violences dans Port-au-Prince. Le deuxième tour devrait opposer l'ex-Première Dame Mirlande Manigat Mirlande et le candidat au pouvoir Jude Célestin, au dépend de Michel Martelly, le chanteur candidat très populaire dans le pays.

(Radio France © France Info)

Si les résultats préliminaires du premier tour de l'élection présidentielle en Haïti se confirment, c'est donc Mirlande Manigat, l'ex-Première dame, qui arrive en tète avec 31,37% des voix, contre 22,48% à Jude Celestin, le candidat du pouvoir et protégé du président sortant René Préval.
_ Le chanteur Michel Martelly, qui a promis une vague de
contestation s'il ne passait pas le premier tour, arrive en troisième position, avec un peu moins de 22% des suffrages.

A peine 7 000 voix privent Michel Martelly d'un second tour et ses partisans ont aussitôt érigé des barricades et crié à la fraude. Des heurts ont éclaté entre policiers en patrouille et manifestants, parfois sous la menace des armes.

Mais ces résultats, encore préliminaires, sont sujets à caution et ne seraient pas conformes au décompte auquel "de nombreux observateurs locaux et étrangers ont assisté", a notamment indiqué l'ambassade de États-Unis sur place. "Les Etats-Unis, en collaboration avec les partenaires internationaux d'Haïti, sont favorables à un examen complet des irrégularités pour faire en sorte que les résultats électoraux soient conformes à la volonté exprimée dans les urnes par le peuple haïtien", souligne son communiqué.

La date du second tour a été provisoirement fixée au 16 janvier, une date qui reste à confirmer.

Cécile Mimaut, avec agences