Cet article date de plus de huit ans.

Wiggins: "Une certaine déception"

Bradley Wiggins a admis "une certaine déception" après sa deuxième place dans le contre-la-montre du Tour d'Italie, samedi, à Saltara (centre), où il n'a pu reprendre qu'une poignée de secondes à ses adversaires directs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Je voulais gagner l'étape et donc il y a eu une certaine déception au  début", a déclaré le Britannique. "Cela fait plusieurs jours difficiles avec la  chute d'hier (vendredi)". Le vainqueur du Tour de France 2012 est revenu sur ce contre-la-montre de  54,8 kilomètres, qu'il a terminé à 10 sec de son ancien coéquipier, le  Britannique Alex Dowsett: "Ce n'était pas un parcours facile. J'ai dit depuis le début que ce n'était pas un contre-la-montre où l'on pouvait prendre trois ou quatre minutes, le début était très technique."

"Tout reste à jouer"

 "Avoir une crevaison, devoir changer de vélo, avec ce que ça entraîne comme  perturbation de rythme, n'a pas aidé. La deuxième partie me convenait et j'ai  repris beaucoup de temps. Je pense que j'ai assez bien roulé. Sur la partie  technique, j'ai été assez prudent après ce qui s'est passé hier. Physiquement,  je suis aussi bon que je l'ai jamais été ", a poursuivi le Londonien. "Il reste deux semaines et la dernière sera très difficile. Les écarts sont  encore relativement faibles. Avoir 1 min 16 sec (de retard) sur Nibali après  tous les problèmes rencontrés hier n'est pas si mal que ça", a ajouté Wiggins,  qui occupe la quatrième place du classement général.

 "Tout reste à jouer. Ce n'est pas facile de défendre un maillot de leader  dans un grand tour. Nous sommes toujours là et nous avons trois coureurs dans  les dix premiers maintenant (Henao 7e, Uran 10e). Nous avons quelques cartes à  jouer", a conclu le champion olympique du contre-la-montre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Giro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.