Giro 2022 : sacré meilleur sprinteur, Arnaud Démare savoure "un bilan extraordinaire"

Le Français repart dimanche du Tour d'Italie avec trois victoires d'étapes et le maillot cyclamen dans ses bagages.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Arnaud Démare lors de la cérémonie de cloture du Giro le 29 mai 2022. (LUCA BETTINI / AFP)

Bis repetita. Comme en 2020, Arnaud Démare s'est adjugé le maillot de meilleur sprinteur au terme du Giro, dimanche 29 mai. Au moment où l'Australien Jai Hindley fêtait sa victoire au classement général, le Français a également eu droit à sa parade à Vérone, ville d'arrivée de la 21e et dernière étape, au terme de trois semaines de course plus que satisfaisantes. 

"J'ai couru cette dernière étape avec beaucoup de plaisir. Mon épouse et mon père étaient dans la voiture, on a terminé dans les arènes, c'était un beau chrono. Il fallait seulement faire attention dans la descente qui était un peu humide. Le bilan est extraordinaire pour moi et pour l'équipe, c'est la récompense de tout un travail", s'est réjoui le sprinteur de l'équipe Groupama-FDJ, vainqueur de trois étapes, à Messine, Scalea et Cuneo.

Plus facile qu'en 2020

Après avoir pris la tête du classement par points après la 5e étape, le Picard ne l'a jamais lâchée. "En 2020, il y avait un gros challenge pour le maillot cyclamen. Cette fois, j'avais pas mal d'avance", a retracé celui qui avait battu Peter Sagan de 49 points il y a deux ans, alors qu'il a, cette fois, devancé son dauphin Fernado Gaviria de 118 points. La première partie de course a été animée par son duel à distance avec l'Erythréen Biniam Girmay, qui s'est mis hors course à cause d'une ouverture de bouteille de champagne ratée sur le podium après sa victoire sur la 10e étape.

Après la perte de son principal adversaire, Arnaud Démare a pris son mal en patience. "Pendant la dernière semaine, j'étais concentré sur le gruppetto (le groupe relégué à l'arrière de la course). Il fallait rentrer dans les délais. Maintenant, j'entends les tifosi (supporters en Italie) crier mon nom dans les cols, ça fait plaisir", a rigolé celui qui est devenu le Français recordman de victoires sur le Tour d'Italie, devant Jacques Anquetil et Bernard Hinault, avec sept succès au total.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Giro 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.