Dopage : l'équipe cycliste Vini Zabu renonce au Tour d'Italie

Deux coureurs de l'équipe italienne ont subi des contrôles positifs au dopage depuis moins de douze mois.
Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (MARCO BERTORELLO / AFP)

Touché par deux cas de dopage en l'espace de quelques mois seulement, l'équipe italienne Vini Zabu a annoncé ce jeudi 15 avril via un communiqué, qu'elle ne participerait pas au Tour d'Italie, donc le départ est prévu le 8 mai à Turin. 

"L'équipe a, en effet, convenu avec son principal sponsor de ne pas participer au Giro d'Italia, bien qu'elle ait démontré aux instances compétentes avoir pris les mesures les plus diligentes pour lutter contre le dopage", a précisé la formation italienne, l'une des trois qui avaient reçu une invitation de l'organisateur RCS.

De Bonis et Spreafico positif

Le coureur italien Matteo De Bonis avait été déclaré positif à l'EPO, le 16 février dernier, à l'issue d'un contrôle hors compétition. Le deuxième cas de dopage en cinq mois pour cette équipe de deuxième division. Son compatriote Matteo Spreafico avait été contrôlé positif à deux reprises en octobre 2020 lors du Giro. Suite à ces affaires de dopage, Vini Zabu encourt une suspension de la part de l'Union cycliste internationale (UCI). Mais l'équipe s'est auto-suspendue dans la foulée de l'annonce du contrôle positif de De Bonis.

"L'enquête interne a confirmé l'absence totale de pratique abusive de la part des coureurs et de toute l'équipe", assure pourtant Vini Zabu dont l'invitation au Giro avait suscité l'étonnement du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC). "Cette équipe italienne, apparue dans les pelotons en 2009, totalise désormais neuf procédures en douze ans", recensait début avril le MPCC après la révélation du contrôle de De Bonis. "Les substances incriminées sont à chaque fois des produits lourds et bien connus (5 cas d'EPO, 2 cas d'hormone de croissance, 1 cas de clenbuterol, 1 cas pour de l'ostarine)."

La formation Androni, une habituée du Tour d'Italie, a été invitée pour la remplacer. Cette année, les organisateurs des trois grands Tours (France, Italie, Espagne) ont eu une dérogation de la part de l'UCI leur permettant de convier une équipe supplémentaire, soit 23 formations au total. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.