Giro 2022 : le Néerlandais Koen Bouwman vainqueur de la septième étape, Juan Pedro Lopez conserve le maillot rose

Présent dans la bonne échappée, vendredi, Koen Bouwman (Jumbo-Visma) a pu compter sur l'aide de son coéquipier Tom Dumoulin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Néerlandais Koen Bouwman (Jumbo-Visma) célèbre sa victoire sur la septième étape du Giro, le 13 mai 2022. (LUCA BETTINI / AFP)

Il était tout simplement le plus fort. Koen Bouwman (Jumbo-Visma) a remporté, vendredi 13 mai, son deuxième succès professionnel sur la septième étape du Tour d'Italie. Une performance de haut-vol pour le coureur néerlandais de 28 ans. Un proverbe cycliste dit : "Dis-moi qui tu as devancé et je te dirai qui tu es ?".  A l'arrivée à Potenza, Bouwman a devancé au sprint Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Davide Formolo (UAE Emirates). Il a notamment pu compter sur l'aide de son coéquipier Tom Dumoulin tout au long de la journée dans cette échappée victorieuse.

Dans un peloton très calme en prévision d'un week-end agité, Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) a assuré l'essentiel et sera toujours porteur du maillot rose sur la huitième étape, samedi.

Lâché dans la dernière ascension puis vainqueur

Pourtant, ce n'était pas gagné d'avance pour Koen Bouwman. Le Néerlandais, aussi bon grimpeur que dans les exercices chronométrés, avait été distancé dans l'ultime difficulté du jour à cause des attaques successives de ses compagnons d'échappée.

Mais à un kilomètre du sommet, l'homme d'Ulft, à l'est des Pays-Bas, a réussi à faire la jonction sur le trio Dumoulin/Formolo/Mollema et même à aller chercher les points de la montagne. Assuré du maillot bleu du classement spécifique, il a ensuite pu profiter du gros travail de son coéquipier de la Jumbo-Visma, Tom Dumoulin, qui a maîtrisé les attaques, avant de se montrer le plus costaud dans les deux cents derniers mètres.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Giro 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.