Coronavirus : Fausse alerte chez Deceuninck... le peloton du Tour de France retient son souffle

Alors que les résultats des tests PCR devaient être transmis avant 10h00 ce mardi, le peloton attend une communication officielle du Tour de France quant à la situation autour de la Covid-19. Plusieurs équipes ont déjà communiqué sur leur départ comme prévue pour la 10e étape. En revanche, chez Deceuninck – Quick-Step, un membre de l'encadrement de l'équipe a dû passer un nouveau test, qui s'est finalement révélé négatif, suite à une erreur de laboratoire. Plus tôt dans la matinée, le syndicat des coureurs nous assurait que plusieurs cas avaient été décelés parmi des staffs d'équipes présentes sur cette Grande Boucle.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'équipe Deceuninck - Quick-Step durant un entraînement avant le départ du Tour de France 2020 (MARCO BERTORELLO / AFP)

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ? A moins de deux heures du départ de la 10e étape, le mystère plane encore sur les résultats des tests PCR réalisés durant la journée de repos du Tour de France lundi. La Grande Boucle n'a pas encore communiqué officiellement, pas plus que l'UCI, alors certaines équipes ont pris les devants et ont annoncé elles-mêmes qu'elles prendraient bien le départ de l'Ile d'Oléron. D'autres restent pour le moment silencieuses. Un premier cas suspect de Covid-19 a été décelé dans l'entourage de la formation Deceuninck - Quick-Step. L'équipe de Julian Alaphilippe a expliqué par la suite qu'il s'agissait d'une fausse alerte. Le syndicat des coureurs par la voix de son président Pascal Chanteur nous confirme toutefois que plusieurs tests au coronavirus sont revenus positifs parmi des membres de staff d'équipes.

La Deceuninck – Quick-Step en a été quitte pour une belle frayeur. Un membre du personnel de la formation belge a été transporté à l'hôpital par ambulance dans la matinée pour être à nouveau testé et écarté de tout soupçon de contamination, a rapporté dans un premier temps le média belge HLN. "Une erreur a été faite au laboratoire avec l'échantillon que notre personnel a fourni, conduisant à un nouveau test ce matin, a communiqué par la suite l'équipe. Le résultat de ce deuxième test est revenu négatif et nous allons continuer la course comme prévu." Le bus de l'équipe est parti vers le village départ.

Etre au départ ne signifie pas une absence de cas positifs

La grande majorité des équipes ont confirmé sur leur réseaux sociaux leur participation à la 10e étape, avant que les bus n'affluent petit à petit vers Le Château d'Oléron. A cette heure, seuls la Bahrain-McLaren et la Lotto-Soudal n'ont communiqué d'aucune manière, et ne sont pas encore présents dans le village-départ. Ces messages ne signifient pas pour autant qu'aucun cas positif au coronavirus n'a pu être décelé au sein de ces formations, puisque le règlement n'oblige une équipe à quitter le peloton qu'en cas de deux personnes contaminées par la Covid-19.

Le syndicat des coureurs professionnels, l'UNCP, via son président Pascal Chanteur, nous a confirmé dans la matinée que plusieurs tests effectués sont revenus positifs au sein des staffs techniques. Les organisateurs doivent communiquer avant 12h00 pour lever le voile sur un départ encore plein d'incertitude ce mardi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.