Contador, à quelques coups de pédales, d'une 3ème victoire

Sauf chute, crevaison ou accident divers, l'Espagnol Alberto Contador sera sacré demain vainqueur du Tour de France, à l'arrivée aux Champs-Elysées. Son rival Andy Schleck a pourtant tout donné dans le contre-la-montre aujourd'hui entre Bordeaux et Pauillac. Mais le vent a eu raison de sa hargne. Le coureur d'Astana a encore accru son avance de 31 secondes !

(Radio France © France Info)

Les deux ténors ont mené une lutte sans merci sur ce parcours de 52 kilomètres dans le Médoc. Lutte loin derrière le vainqueur d'étape pourtant, Fabian Cancellara, qui a bouclé son contre-la-montre en une heure et 56 secondes.

Mais le Luxembourgeois qui ne comptait que 8 secondes de retard au départ de Bordeaux, en a désormais 39. Et pourtant, au 16ème kilomètre, il avait remonté son retard. Au 22ème, il avait même pris l'avantage. Mais au 30ème, le coureur de Saxo Bank a décroché.

Un écart de 39 petites secondes

Il n'empêche, cet écart de 39 secondes qui sépare les deux hommes,
est l'un des plus étroits dans la longue histoire de la Grande Boucle, si le classement ce soir à Pauillac reste le même à l'arrivée demain.

Le record appartient à l'édition 1989 quand l'Américain Greg LeMond avait
renversé la situation, le dernier jour, dans le contre-la-montre de Versailles à Paris, pour déposséder le Français Laurent Fignon du maillot jaune pour 8 secondes.
_ En 2007, Contador s'était imposé aussi par une marge étroite. L'Espagnol avait battu l'Australien Cadel Evans de 23 secondes.

CQ avec agences