Choléra en Haïti: plus de 200 morts, 5 cas confirmés à Port-au-Prince

Cinq premiers cas de choléra ont été signalés cette nuit dans la capitale haïtienne. Un constat qui renforce les craintes d'une propagation de l'épidémie dans les camps où s'entassent les rescapés du tremblement de terre du 12 janvier.

(Radio France ©Reuters / Félix Evens)

“Nous avons cinq cas confirmés à Port-au-Prince... Ils
ont été très vite diagnostiqués et placés en isolement” a déclaré Imogen Wall, la porte-parole des services
humanitaires de l'Onu en Haïti.

Quelques jours après son apparition, la catastrophe sanitaire née dans
plusieurs régions du nord de l'île semble s'approcher de la capitale. Les cinq personnes décédées venaient de l'Artibonite. Il n'y aurait pas de foyer de l'épidémie à Port-au-Prince.

Les foyers d'infection de l'épidémie, qui a déjà fait plus
de 200 morts, sont jusqu'à présent concentrés dans le centre du
pays, en Artibonite et dans la région du Plateau central, au
nord de la capitale.

Près de 3.000 personnes sont hospitalisées dans des hôpitaux et des centres de santé qui sont souvent dépassés par la situation faute de moyens suffisants.

Médecins sans frontières (MSF-Espagne) a promis d'implanter un hôpital de campagne dans la ville de Saint-Marc afin d'évacuer les personnes infectées par la maladie, a assuré le directeur de l'hôpital de la ville.

“La situation est sous contrôle, la population ne doit pas céder à la
panique”, a recommandé le docteur Jocelyne Pierre-Louis, fonctionnaire du
ministère de la santé, en appelant à plus que jamais “respecter les mesures
d'hygiène.”