Cyclisme - Championnats du monde : Julian Alaphilippe, un nom désormais dans la grande histoire

Après avoir remporté un deuxième titre mondial dimanche, le Tricolore entre encore plus dans l'histoire de son sport au niveau national comme international.

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Julian Alaphilippe a gravé son nom dans l'histoire du cyclisme en devenant le seul Français double champion du monde, dimanche 26 septembre 2021. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Au fil du temps, le nom de Julian Alaphilippe est monté en puissance dans le gotha du cyclisme international. Leader intouchable sur le plan national, son succès à Louvain, dimanche 26 septembre, combiné à celui de l'an dernier à Imola lui font encore plus changer de dimension. Il est désormais le premier Français double champion du monde et le septième coureur dans l'histoire à conserver son titre. Un palmarès unique tant sur les courses d'un jour que sur le Tour de France avec ses six victoires. 

Premier Français à faire un doublé consécutif, le septième à l'international

Face au public flandrien chauffé à blanc dans les rues de Louvain, la "Alaphilippe-mania" a sans doute traversé toute la Belgique, dimanche, dans ce qui est considéré comme LE pays du cyclisme. Déjà titré en solitaire l'an dernier sur le circuit d'Imola, le Français a conservé son maillot arc-en-ciel pour devenir le seul représentant tricolore à garder la tunique de champion du monde d'une année sur l'autre.

Avant lui, huit autres Tricolores ont remporté le titre mondial avec Georges Speicher en 1933, Antonin Magne en 1936, Louison Bobet en 1954, André Darrigade en 1959, Jean Stablinski en 1962, Bernard Hinault en 1980, Luc Leblanc en 1994 et Laurent Brochard en 1997. Un long passage à vide de 23 ans pour que la France retrouve de sa splendeur passée à l'international. Malgré plusieurs coureurs de caractère et "populaires" au XXIe siècle avec Laurent Jalabert ou encore Thomas Voeckler - ancien et actuel sélectionneur de l'équipe de France - il a fallu attendre l'émergence du Bourbonnais pour reprendre le flambeau du cyclisme français.

Une performance encore plus retentissante à l'échelon international. Seulement six coureurs avait jusque-là au moins réalisé deux victoires consécutives dans l'histoire des Championnats du monde. Tout d'abord les trois Belges Georges Ronsse en 1928 et 1929, Rik Van Steenbergen en 1956 et 1957, Rik Van Looy en 1960 et 1961, suivis par les Italiens Gianni Bugno en 1991 et 1992 et Paolo Bettini en 2006 et 2007. Tout cela bien avant le fantasque et inimitable Peter Sagan. Le Slovaque est à l'heure actuelle le seul à avoir fait un triplé en 2015, 2016 et 2017. 

Un palmarès hors-normes et devenu sans limites

En dix saisons chez les professionnels, Julian Alaphilippe s'est construit un palmarès de victoires en béton armé. Coureur d'instinct à la fois puncheur, baroudeur et rouleur, le Français, pour qui rien ne paraît impossible, a déjà levé les bras à 37 reprises durant sa carrière.

Triple vainqueur de la Flèche Wallonne (2018, 2019, 2021), il s'est surtout révélé à partir de la saison 2017, avec une première étape de Grand Tour sur la Vuelta. Avant de véritablement exploser en 2018 avec douze victoires dont deux sur la même édition du Tour de France et un maillot de meilleur grimpeur. Devenu coureur tout terrain et polyvalent, le coureur de la Deceuninck Quick-Step est à l'image de son équipe belge, toujours aussi avide de la gagne et de l'attaque à tout-va.

 

Inattendu pour jouer le classement des Grands Tours, "Alaf" s'est même mué en coureur de trois semaines sur le Tour de France. En 2019, il porte le maillot jaune de leader quatorze jours au total. Le tout avant de craquer dans la 19e étape de montagne interrompue au sommet du col de l'Iseran et finir à une cinquième place au général. Mais là encore, le Tricolore détonne pour s'approprier des terrains sur lesquels il n'est pas prévu à l'origine, comme la moyenne et la haute montagne.

Un profil caméléon qui lui a permis de rééditer des exploits à deux reprises sur la Grande Boucle avec deux nouvelles victoires d'étape en 2020 et 2021. Sa spécialité reste toutefois les courses d'un jour avec six victoires de prestige sur les Classiques (trois Flèche Wallonne, Strade Bianche, Clasica San Sebastian et Milan-San Remo).

Plusieurs faits d'armes majuscules sur lesquels le Tricolore a capitalisé pour remporter deux maillots arc-en-ciel. Alors, pour le principal concerné : "Jamais deux sans trois, on ne sait jamais", a t-il déclaré sur la ligne d'arrivée à Louvain. Le rendez-vous est donc déjà donné pour un triplé en 2022 à Wollongong, en Australie. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mondiaux de cyclisme sur route

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.