"C'est un bonheur incroyable", "Ave Maria !" : les Colombiens en liesse après la victoire d'Egan Bernal au Tour de France

Une victoire historique et une première pour la Colombie. Dimanche, le jeune cycliste de 22 ans a remporté le Tour de France. Au moment de l'arrivée du vainqueur sur les Champs-Elysées, à Medellin, les Colombiens ont laissé exploser leur joie. 

Le Colombien Egan Bernal, félicité pour sa victoire après avoir passé la ligne d\'arrivée de la 21e et dernière étape du Tour de France, à Paris, le 28 juillet 2019. 
Le Colombien Egan Bernal, félicité pour sa victoire après avoir passé la ligne d'arrivée de la 21e et dernière étape du Tour de France, à Paris, le 28 juillet 2019.  (MARTIN BUREAU / AFP)

Assis devant un écran géant installé dans un centre commercial de Medellin, près de 500 personnes attendent avec enthousiasme et le sourire aux lèvres l'arrivée d'Egan Bernal sur les Champs Elysées.

Pour Alvaro Jaramillo Cardona, ce jour est historique. “ C'est un bonheur incroyable qui me fait dire : 'Ave Maria'  ! C'est spectaculaire, magique. Savoir qu'on a remporté l'épreuve reine du cyclisme mondial, c'est une joie. Nous sommes les meilleurs ! Aujourd'hui, nous sommes les meilleurs !"

Amoureux du cyclisme depuis son enfance, Alvaro Jaramillo Cardona est fier de voir ce sport éblouir la Colombie. "Je me sens fier car j'ai grandi avec ce sport, continue-t-il. Ici, le cyclisme fait partie de nos racines. ”

Ce sont les cyclistes qui ont apporté le plus de triomphes aux Colombiens. Et ça, tous domaines confondus.Alvaro Jaramillo Cardonaà franceinfo

La femme d'Alvaro est également aux anges. “Je suis enchantée par la victoire de ce jeune, déclare Alba Gloria Gil, qui se laisse emporter par la joie et se met à danser. Et ce qui me rend encore plus heureuse, reprend-elle, c'est de voir le cyclisme offrir à la Colombie ce que le football n'a pas réussi. Parce que pour moi, le football c'est une mafia. Il me terrifie. Alors que le cyclisme, c'est de la compétition, c'est sain. En plus, il démontre, réellement, ce qu'une personne peut réussir en solitaire et en groupe.”

L'amour du cyclisme, le deuxième sport national

Pour la Colombie, cette victoire est aussi un symbole et une opportunité d'améliorer l'image du pays à travers le monde en montrant l'amour des Colombiens pour le cyclisme, le deuxième sport national.

“Je pense qu'on a vraiment tous grandi avec le cyclisme, annonce Luis Fernando Monsalve, un Colombien qui fête lui aussi la victoire d'Egan Bernal. Non seulement avec les grands noms du moment comme Nairo, Rigoberto et maintenant Egan Bernal mais aussi avec les figures comme Lucho Herrera, Cochise, Patrocinio et d'autres. Il y a énormément de très bons cyclistes ici, on en profite beaucoup et on sent le profond amour pour le cyclisme.”

Un amour qui s'est d'ailleurs ressenti lorsqu'Egan Bernal a franchi la ligne d'arrivée. Durant 2 minutes, le public s'est enflammé.