Bradley Wiggins devient le premier Britannique à remporter le Tour de France

Cette 99e édition du Tour sera donc anglaise : victoire de Wiggins, devant son coéquipier et compatriote Christopher Froome ; l'Italien Vincenzo Nibali est 3e. Pour la forme, l'étape du jour a été enlevée au sprint, sur les Champs-Elysées, par un autre Britannique, le champion du monde Mark Cavendish.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Un podium totalement inédit : c'est un Tour renouvelé qui est arrivé à Paris ce dimanche, sur les Champs-Elysées. Jamais un Britannique n'avait remporté la Grande boucle ; c'est chose faite avec Bradley Wiggins. 

Au classement final, Wiggins devance son coéquipier, et compatriote, Chris Froome, de 3 minutes et 21 secondes. L'Italien Vincenzo Nibali est troisième, à 6 minutes 19.

Wiggins, 32 ans, avait fini quatrième en 2009. Cette saison, il a dominé les courses par étapes du calendrier mondial, Paris-Nice en mars, le Tour de Romandie en avril, le Critérium du Dauphiné en juin. Il était donc le favori du Tour. 

Pour le geste, c'est un autre Britannique qui s'est imposé sur les Champs-Elysées, au sprint : le champion du monde Mark Cavendish.

Cinq victoires d'étape françaises

Côté français, le bilan est plus qu'honorable : deux coureurs dans le top 10 - Pierre Rolland, 8e, et Thibaut Pinot, 10e -, cinq victoires d'étape, et le maillot à pois de meilleur grimpeur endossé par Thomas Voeckler.
De quoi rassurer Laurent Jalabert, le sélectionneur de l'équipe de France, au moment d'attaquer les JO de Londres.