Cet article date de plus de huit ans.

Dopage : officiellement, aucun contrôle positif sur le Tour de France 2013

Au total, 622 échantillons ont été collectés cette année sur la Grande Boucle, dont 443 sanguins et 179 urinaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le maillot jaune Christopher Froome s'apprête à subir un contrôle antidopage sur le Tour de France, le 18 juillet 2013, à L'Alpe-d'Huez (Isère). (PASCAL GUYOT / AFP)

La Grande Boucle est-elle devenue propre ? Aucun contrôle antidopage effectué sur le Tour de France 2013 n'a donné de résultat positif, a annoncé mardi 20 août la directrice de la Fondation antidopage du cyclisme, Francesca Rossi. "Nous n'avons pas de résultats anormaux", a déclaré la scientifique italienne à Aigle (Suisse), au siège de l'Union cycliste internationale (UCI).

Avec la prudence de mise, elle a refusé d'affirmer que cette édition de la Grande boucle avait été "propre", insistant sur le fait qu'on pouvait seulement dire qu'il n'y avait pas eu des résultats anormaux. "Nous avons changé de stratégie. Nous avons été imprévisibles et les coureurs ont eu la sensation que nous étions imprévisibles", a-t-elle ajouté. Francesca Rossi s'est félicitée de l'excellente coopération avec l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

Armstrong aussi n'a jamais été contrôlé positif

Au total, 622 échantillons ont été collectés cette année sur la Grande Boucle, dont 443 sanguins, essentiellement dans le cadre du passeport biologique, et 179 urinaires. Interrogée sur les soupçons envers le vainqueur, le Britannique Chris Froome, elle a simplement répondu : "Nous l'avons beaucoup contrôlé".

Une information à nuancer : Lance Armstrong, qui a gagné sept Tours de France entre 1999 et 2005, avait lui aussi été contrôlé à de nombreuses reprises, sans jamais être positif. Il a pourtant fini par reconnaître, début 2013, s'être dopé sur chacun des Tours auxquels il a participé. En effet, les produits dopants ont toujours une longueur d'avance sur les contrôles, qui peuvent se révéler positif dix ou quinze ans plus tard. Pour savoir si le Tour 2013 était réellement propre ou nom, il faudrait donc attendre plusieurs années.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.