Coupe du monde de biathlon : impérial, Quentin Fillon Maillet remporte la poursuite de Ruhpolding

Le Français, leader de la coupe du monde, a remporté sa quatrième victoire de rang en poursuite à Ruhpolding, dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Quentin Fillon Maillet, leader de la Coupe du monde de biathlon, lors de la poursuite de Ruhpolding (Allemagne), le 16 janvier 2022. (CHRISTOF STACHE / AFP)

Seul au monde. Parti en tête de la poursuite à Ruhpolding (Allemagne) après sa victoire sur le 10 km jeudi, Quentin Fillon Maillet a fait le travail pour conclure son séjour en Bavière avec une deuxième victoire individuelle en autant de courses, dimanche 16 janvier. Auteur d'un 18/20 au tir, le leader de la coupe du monde signe un quatrième succès de rang en poursuite et conforte sa première place en tête du classement général, se rapprochant ainsi un peu plus du gros globe de cristal.

Parti en tête après sa victoire lors du sprint de jeudi, Quentin Fillon Maillet a géré la course d'une main de maître, même si sa main, justement, a un peu tremblé au moment du premier tir couché. Résultat : une faute et un tour de l'anneau de pénalité pour QFM, ressorti une quinzaine de secondes dans les traces de l'Allemand Benedikt Doll. Plus fort sur les skis, le Tricolore est revenu peu à peu, avant de faire craquer l'Allemand sur le pas de tir lors de la troisième salve, la première debout.

Fillon Maillet intouchable sans les Norvégiens

Cinq secondes derrière Doll, QFM a dégaîné plus vite que son vis-à-vis et signé un 5/5 ultra-rapide qui a poussé l'Allemand à la faute deux fois. Ressorti avec plus de 35 secondes d'avance sur ses poursuivants, Fillon Maillet a pu gérer une fin de course tranquille malgré sa deuxième faute lors du quatrième et dernier tir. Intouchable, le leader de la coupe du monde signe sa quatrième victoire de la saison en poursuite, et réalise son premier doublé sprint-poursuite de la saison, seulement le deuxième de sa carrière. 

En l'absence des cadors norvégiens qui ont fait l'impasse à Ruhpolding pour préparer les Jeux olympiques de Pékin (4-20 février), le Français n'a quasiment pas été inquiété et devance le Russe Loginov et le Biélorusse Smolski. Côté tricolores, Simon Desthieux arrache une belle quatrième place, Fabien Claude (12e) et Emilien Jacquelin (20e, mais parti en 53e position) se glissent dans le top 20.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.