Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du monde 2018 : le programme du vendredi 15 juin

Un choc et des stars sont au programme du vendredi 15 juin. Le Portugal de Cristiano Ronaldo affronte une Espagne en plein doute, suite au départ du sélectionneur Julen Lopetegui, pour clôturer cette deuxième journée de Coupe du monde (20h). Avant cela, l'Egypte et l'Uruguay (14h) sera le dernier match du groupe A, puis le Maroc et l'Iran (17h) lanceront les hostilités dans le groupe B.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Cristiano Ronaldo, capitaine et attaquant du Portugal (CARLOS PALMA / NURPHOTO)

Portugal-Espagne : le premier choc du Mondial (20h)

A Sotchi (Stade Olympique) 

Deuxième jour de compétition et déjà un choc tant attendu dans cette Coupe du monde 2018. Si les regards sont déjà braqués sur cette affiche, ils le seront encore plus sur l'Espagne qui vient de plonger dans la crise. A 48h d'affronter le Portugal, Julen Lopetegui a été démis de ses fonctions de sélectionneur pour avoir annoncé sa signature au Real Madrid à l'issue du Mondial. Mais pour lui la fin de la Coupe du monde est arrivée plus vite que prévu. Le nouveau sélectionneur, Fernando Hierro, devra donc réussir une bonne entame de compétition pour estomper les critiques. Car en face il y a du lourd : le champion d'Europe en titre et Cristiano Ronaldo. Cependant une statistique fait mal au quintuple ballon d'or, il n'a jamais marqué en quatre matches face à la Roja.

Outsider de la compétition, le Portugal pourrait devenir la 4e nation de l'histoire à réaliser le doublé Euro-Coupe du monde, en cas de victoire le 15 juillet prochain. La dernière en date à réussir l'exploit ... une certaine Espagne en 2008/2010. 

Egypte-Uruguay : faux pas interdit pour la Celeste (14h)

A Ekaterinbourg (Stade Central)

Après un Russie-Arabie Saoudite en match d'ouverture du Mondial, l'Egypte et l'Uruguay ouvre ce deuxième jour de compétition. Un premier match à enjeux pour Égyptiens et Uruguayens dans le groupe A. Portés par Mohamed Salah, qui revient juste d'une blessure à l'épaule gauche contractée en finale de la Ligue des champions, les Pharaons devront montrer qu'ils peuvent tenir tête à l'une des plus grandes nations du football mondial et favorite de la poule.

Pour autant l'attaquant de Liverpool n'est pas assuré de démarrer la rencontre. Selon le sélectionneur Hector Cuper, Salah est "presque à 100%". Un bonne nouvelle pour le spectacle car avec le buteur africain sur la pelouse un choc offensif est à prévoir. L'Uruguay dispose d'une des meilleures attaques de la Coupe du monde avec Edinson Cavani et Luis Suarez. La Celeste devra donc marquer les esprits pour son entrée en lice, et se faciliter la tache pour décrocher la première place du groupe A. Pour cela on espère que Suarez n'aura pas besoin de mordre l'épaule d'un adversaire comme contre l'Italie lors du Mondial 2014. 

Maroc-Iran : le Maroc très attendu (17h)

A Saint-Pétersbourg (Stade Krestovski) 

Le Maroc "n'est pas une petite équipe" a déclaré le sélectionneur des Lions de l'Atlas Hervé Renard. Outsider du groupe B derrière le Portugal et l'Espagne, les Marocains ont réellement une carte à jouer. Avec l'expérimenté Mehdi Benatia en défense, elle peut compter aussi sur Younes Belhanda en leader d'attaque et le feu follet Hakim Ziyech, auteur de 9 buts et 18 passes décisives cette saison sous le maillot de l'Ajax Amsterdam. De son côté l'Iran va tenter d'arracher au moins une victoire. Les Iraniens n'ont plus gagné un match de Coupe du monde depuis 20 ans. Pour autant, le sélectionneur portugais de l'Iran, Carlos Queiroz, a expliqué jeudi "ne pas accepter" que les chances iraniennes soient "réduites à néant".

A noter que cette rencontre aura également une forte charge géopolitique, avec la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays et les sanctions américaines contre Téhéran.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.