Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du monde 2018 : l'Allemagne est éliminée du mondial !

L’Allemagne n’est pas parvenue à faire rompre la défense sud-coréenne. Pire, les hommes de Joachim Low ont totalement craqué en fin de partie (0-2) malgré une intense domination pendant 85 minutes. Dans l’autre match du jour, la victoire suédoise face aux Mexicains élimine automatiquement la Mannschaft de la compétition. Une première depuis 1938.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

La malédiction se poursuit pour les champions du monde. Après la France en 2002, l’Italie en 2010 et l’Espagne en 2014, l’Allemagne sort dès les phases de groupes alors qu’elle était tenante du titre. Face à une Corée du Sud combative et en réussite, la Mannschaft n’a pas trouvé la solution malgré 73% de possession et plus de vingt tirs. Les Coréens ont joué pleinement le coup en restant regroupés et appliqués tactiquement, leur gardien a fait le reste. A la 48e minute, Kimmich trouve la tête de Goreztka dans la surface mais Cho réalise une superbe parade pour sauver ses coéquipiers.

Mais en toute fin de match, la Corée du Sud fait littéralement exploser les Allemands. Sur un corner venu de la gauche, les Allemands ne parviennent pas à se dégager. Kim en profite et bat Neuer. Mais M. Geiger refuse le but avant de l’accepter grâce à la VAR (90+3). Son va même doubler la mise trois minutes plus tard. Après une sortie de Neuer qui s'est installé au milieu de terrain, le portier allemand perd le ballon à la ligne médiane et Son fonce pour marquer dans le but vide. 

Les Suédois bourreaux à distance

Large vainqueur du Mexique (3-0), la Suède a décroché son billet pour les huitièmes de finale. En prime, les coéquipiers de Andreas Granqvist, auteur du penalty du 2-0 obtiennent même la première place du groupe. Le Mexique termine 2e. Ils rencontreront le Brésil, la Suisse ou la Serbie en fonction des résultats du soir. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.