Cet article date de plus de deux ans.

Coupe d'Espagne : Le Barça au dessus du Real

Un Barça extrêmement réaliste s'est imposé sur la pelouse du Real Madrid en demi-finale retour de la Coupe d'Espagne (0-3) grâce notamment à un doublé de Suarez et reste donc en lice pour décrocher un 5e titre de rang dans cette compétition.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (OSCAR DEL POZO / AFP)

La dernière victoire du Real Madrid contre le rival barcelonais remonte maintenant à octobre 2017. Cela commence à faire long. Cette fois encore, et en dépit d'une domination manifeste en première période, les Madrilènes n'ont pas su fructifier leur bon résultat au match aller (1-1 au Camp Nou). Ils voient donc les Catalans filer vers leur 6e finale de suite en Coupe du Roi où les partenaires de Messi viseront un quintuplé inédit contre Valence ou le Betis, qui s'affrontent jeudi dans l'autre demi-finale (aller: 2-2). Le Real a encore toutefois une chance de briser sa série sans victoire face à Barcelone samedi prochain en championnat. 

Sans Marcelo ni Bale, encore remplaçants au coup d'envoi, les Merengue débutaient bien mieux que les Barcelonais, timorés offensivement mais solides derrière. Les occasions étaient essentiellement madrilènes mais ni Vinicius (19e, 24e, 38e), ni Benzema (38e) ne parvenaient à concrétiser la domination des locaux. Pourtant, la complémentarité entre les deux attaquants était manifeste et laissait présager un heureux présage pour les supporters du Real. 

Dembele doublement décisif

La seconde période confirmait la supériorité des hommes de Solari mais, sur une simple accélération barcelonaise, quasiment la première du match, ce dernier allait basculer. Un contre supersonique mené par Dembele, un centre en retrait et une reprise létale de Suarez bousculait la donne (0-1, 50e). Les partenaires de Ramos tentaient bien de recoller mais Ter Stegen veillait au grain devant Reguilon (63e) et Vinicius, pourtant épatant de culot, ne cadrait pas après un slalom (67e). 

Dans ces conditions, le Real ne pouvait pas s'en tirer. Et les Blaugrana allaient punir ce manque de réalisme : Varane, sous la pression de Suarez, marquait contre son camp après un nouveau bon centre de Dembele (0-2, 69e) puis Suarez, toujours lui, transformait d'une "Panenka" un penalty qu'il avait lui-même provoqué (0-3, 73e). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.