Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : Pékin referme ses sites sportifs

Alors qu'un nouveau foyer du coronavirus a été détecté à Pékin et qu'une trentaine de nouveaux cas ont été recensés au cours des dernières vingt-quatre heures, la capitale chinoise a décidé de refermer les sites culturels et sportifs. La mairie a aussi annoncé que dix nouvelles zones résidentielles à Pékin avaient été placées en quarantaine.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (KOKI KATAOKA / YOMIURI)

La ville de Pékin a décidé de refermer les sites sportifs et culturels à la suite d'une soudaine réapparition du coronavirus, a annoncé lundi la mairie de la capitale chinoise. Si la capitale avait été relativement épargnée par l'épidémie de covid-19, un nouveau foyer de contamination a été détecté à Pékin, dans les environs du marché de gros Xinfadi (nord-ouest). Le premier cas a été signalé jeudi dernier, le 11 juin. Et depuis, la courbe repart à la hausse. La capitale chinoise a dénombré 36 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières vingt-quatre heures. "Le risque de propagation de l'épidémie est très élevé, donc nous devons prendre des mesures volontaristes", a déclaré Xu Hejiang, porte-parole des autorités municipales, lors d'une conférence de presse lundi.

Face à ce regain du virus, dix nouvelles zones résidentielles ont été placées en quarantaine à Pékin, a encore annoncé lundi 15 juin la mairie. Devant la presse, un haut responsable municipal, Xu Ying, a ajouté que les zones résidentielles devraient rétablir les contrôles de température aux entrées, qui avaient été récemment suspendus, et interdire leur accès aux non-résidents.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.