Cet article date de plus de trois ans.

Tony Yoka "knock down" par l'Agence Française de Lutte contre le Dopage

Selon les informations du site L'Equipe, l'AFLD s'est saisie du dossier de Tony Yoka. Le boxeur français avait été suspendu un an avec sursis par la fédération française de boxe après trois absences à des contrôles antidopages.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Tony Yoka chez les professionnels

Les ennuis prennent une nouvelle tournure pour Tony Yoka. Selon le site L'Equipe, l'agence française de lutte contre le dopage (AFLD) s'est saisie officiellement du dossier du boxeur. Yoka a été suspendu un an avec sursis le 12 décembre dernier par la fédération française de boxe pour trois absences à des contrôles antidopage (aussi appelées "no show"). 

Mais les règlements ne prévoient pas de sursis pour ce type d'écart, seulement une suspension ferme. D'où l'intervention de l'AFLD, annoncée à la FFB le 19 février. "C'est à eux de décider" a expliqué à L'Equipe André Martin, le président de la FFB. "S'ils disent que l'on a eu tort, ils le peuvent. On est obligé de suivre l'AFLD

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tony Yoka

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.