Cet article date de plus de neuf ans.

Après la défaite de Pacquiao, les Philippines sous le choc

Les Philippins ont fait part de leur incrédulité et leur indignation après la défaite controversée de leur star, Manny Pacquiao, battu à la surprise générale par l'Américain Timothy Bradley pour le titre WBO des welters, samedi à Las Vegas.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"C'est clairement du vol", s'est emporté José Estrada, membre su Sénat  philippin qui a accompagné Pacquiao à Las Vegas. "Il ne fait aucun doute que Pacquiao a donné plus de coups que son  adversaire", a-t-il ajouté sur l'antenne d'une radio locale. Les juges en ont décidé autrement donnant à l'issue des douze reprises  Bradley vainqueur aux points sur décision partagée (115-113, 115-113, 113-115).

Malgré cette première défaite depuis 2005, Pacquiao, considéré comme l'un des meilleurs boxeurs actuels toutes catégories confondues, garde toute l'affection du  peuple philippin qui l'idolâtre.  Le porte-parole du président philippin Begnigno Aquino a publié un  communiqué pour assurer que "le soutien du peuple à Pacquiao restait aussi fort  qu'avant" cette défaite. "Nous sommes fiers de lui", poursuit le communiqué.

 A 33 ans, Pacquiao affiche à son palmarès 54 victoires (38 avant le  limite), 4 défaites et 2 nuls. Il est le sportif le plus connu et le plus fortuné de son pays où il s'est  essayé à la chanson, au cinéma et aussi à la politique avec depuis 2010 un  mandat de député.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.