Benzema encore et toujours, le drôle de week-end d'Upamecano, Veretout s'occupe de tout... ces Français qui ont marqué le week-end européen

Karim Benzema n'en finit pas de marquer en Liga et c'est Valence qui en a fait les frais. En Italie, Jordan Veretout réalise une superbe saison tout comme son équipe, la Roma, qui grimpe sur le podium en Serie A. Idem en Allemagne pour l'Eintracht Francfort d'Evan Ndicka en Bundesliga. Toujours outre-Rhin, Dayot Upamecano n'a pas joué avec Leipzig mais son transfert vers le Bayern Munich a été officialisé.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
 (GABRIEL BOUYS / AFP)

• Valence réussit à Karim Benzema

Karim Benzema s'est une nouvelle fois fait un plaisir d'affronter Valence. Pour le compte de la 23e journée du championnat d'Espagne, le Français a mis le Real Madrid sur les rails de la victoire (2-0) en ouvrant le score d'une frappe puissante et placée près du poteau (12e). L'ancien Lyonnais a marqué au moins un but lors de ses cinq dernières rencontres face à Valence en Liga, sa meilleure série contre cet adversaire. Avec douze réalisations dans le championnat espagnol, KB9 est à la lutte au classement des buteurs, en quatrième position derrière Youssef En Nesyri (13), Lionel Messi (15) et Luis Suarez (16).

Son coéquipier, ancien Lyonnais également, Ferland Mendy, aurait pu l'imiter en seconde période. L'arrière gauche n'est pas passé loin de son troisième but sous les couleurs madrilènes mais celui-ci a été refusé après intervention de l'assistance vidéo pour une infime position de hors-jeu (62e). L'écart était déjà fait pour le Real grâce à Toni Kroos (42e), déjà passeur sur le but de Benzema. Les Merengue ont enchaîné un troisième succès de rang et sont à cinq points de l'Atlético de Madrid, avec cependant deux matches de plus.

• Jordan Veretout feu tout flamme

Arrivé depuis quatre ans en Italie, Jordan Veretout s'éclate désormais à Rome après avoir fait les beaux jours de la Fiorentina. Dimanche 14 février, le milieu relayeur français s'est occupé de tout avec La Louve contre l'Udinese. Impressionnant autant à la récupération, dans sa projection vers l'avant et, surtout, par sa finition, l'ancien Nantais a inscrit un doublé pour lancer les siens vers la victoire (3-0). D'abord de la tête à la réception d'un centre pour ouvrir le score (5e) puis d'un penalty provoqué par Henrikh Mkhitaryan sur un centre... de Jordan Veretout (25e).

Le milieu de terrain en est déjà à neuf réalisations en Serie A avec l'AS Rome cette saison, quinze depuis sa signature dans la capitale transalpine à l'été 2019. Il est même devenu le meilleur buteur français de l'histoire du club en championnat italien, devançant Vincent Candela et ses quatorze buts entre 1997 et 2005. Veretout est également le meilleur scoreur de son équipe à égalité avec Henrikh Mkhitaryan. Dans ses pas, la Roma a profité de la défaite de la Juventus pour grimper sur la troisième marche du podium.

• Le drôle de week-end de Dayot Upamecano

L'international français a vécu un week-end mouvementé bien que surtout animé en dehors des terrains. Vendredi, les rumeurs l'annonçaient du côté du Bayern Munich. Mais rien n'était encore officialisé tandis que son club, Leipzig, recevait Augsburg, en Bundesliga. Upamecano s'est installé sur le banc pour la première fois de la saison en championnat. Il n'en a pas bougé du match que ses coéquipiers ont remporté 2-1. Son compatriote Christopher Nkunku a marqué son quatrième but de la saison (43e) après l'ouverture du score de Dani Olmo sur penalty, quelques minutes auparavant (38e). Avec cette victoire, le RB Leipzig est revenu à quatre points du leader bavarois, qui possède un match en retard à disputer lundi 15 février contre l'Arminia Bielefeld.

Le Bayern Munich, justement, a officialisé dimanche la signature de Dayot Upamecano pour la saison prochaine. Le Français a été recruté pour environ 43 millions d'euros selon la presse allemande, une somme correspondant au montant de sa clause libératoire. L'ancien Valenciennois s'est engagé jusqu'en 2026 avec les récents champions du monde des clubs. Il vient ainsi renforcer la colonie française du Bayern, déjà composée de Lucas Hernandez, Corentin Tolisso, Benjamin Pavard, Kingsley Coman, Bouna Sarr, Tanguy Kouassi et même Michaël Cuisance, prêté à l'OM cette saison. Il remplacera David Alaba en fin de contrat avec les Rouges. 

• Evan Ndicka se mue en buteur

Tout comme Dayot Upamecano, Evan Ndicka est un autre défenseur central français s'illustrant en Bundesliga. Pas pour un transfert record mais parce que le jeune joueur de 21 ans a une nouvelle fois marqué un but, dimanche 14 février, avec l'Eintracht Francfort face à Cologne (2-0). De la tête, à la réception d'un corner, le natif de Paris a mis son équipe à l'abri dans le dernier quart d'heure de jeu (77e). C'est la deuxième rencontre successive où il se mue en buteur.

Formé à Auxerre, Ndicka avait rejoint l'Allemagne à l'été 2018 alors qu'il n'avait pas encore 19 ans et 14 matches de Ligue 2 dans les jambes. Malgré une saison débutée seulement en novembre à cause d'une blessure au ligament, le gaucher ne cesse de progresser à l'instar de son équipe. Francfort n'a perdu qu'un match en championnat depuis le 31 octobre. L'Eintracht figure ainsi en 3e position de la Bundesliga derrière le Bayern Munich et Leipzig. Ses performances ont notamment attiré les convoitises d'Arsenal pendant le mercato hivernal. Avec Upamecano (Leipzig), Lucas Hernandez (Bayern Munich), Benjamin Pavard (Bayern Munich), Tanguy Kouassi (Bayern), Moussa Niakhaté (Mayence), Dan-Axel Zagadou (Dortmund) et Ibrahima Konaté (Leipzig), Evan Ndicka fait partie de l'imposante colonie tricolore de défenseurs centraux qui sévit en Allemagne.

• Nabil Fekir retrouve le chemin des filets

147 jours qu'il attendait ça. Depuis le 20 septembre 2020 et la deuxième journée de Liga, l'ancien Lyonnais n'avait plus connu le frisson de faire trembler les filets. C'est désormais chose faite. Dimanche, en déplacement à Villarreal, Nabil Fekir a ouvert la marque en première période pour le Betis Seville, d'une frappe de son pied faible, le droit (45e). Les Sévillans se sont imposés (2-1) et remontent en septième position, sur les talons de leur adversaire du soir.

Ce but va faire le plus grand bien à l'ancien lyonnais. S'il est titulaire à chaque fois qu'il est disponible, l'international français (24 sélections) n'est pas tellement décisif. C'est seulement son deuxième but de la saison, loin des sept de l'année passée. En revanche, il a déjà distribué cinq passes décisives dont quatre en 2021.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.