Cet article date de plus de quatre ans.

Bastia critique toujours l'arbitre du match contre Lyon

Trois jours après la rencontre perdue à Lyon, le SC.Bastia ne décolère pas contre l'abritre M.Schneider après le rapport complémentaire rendu par ce dernier. Le club corse, dont le gardien a été exclu pour "une faute inexistante" estime que l'arbitre a voulu "se payer" Bastiaet en appelle aux instances du football français.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'entraîneur de Bastia François Ciccolini (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

Lors de ce match comptant pour la 12e journée de L1, le gardien bastiais Jean-Louis Leca a été exclu par l'arbitre à la 47e minute après une faute dans la surface sur l'attaquant lyonnais Nabil Fekir. Mais selon les imagés télé, la faute semble loin d'être évidente, et le portier corse semble effectivement ne pas toucher Fekir.
Cette exclusion et d'autres décisions de l'arbitre avaient déclenché le soir-même une colère sourde de l'entraîneur François Ciccolini, qualifiant notamment la faute de Leca de "fiction". Il a notamment laissé entendre que les prochains matches en Corse pourraient être musclés.

Le SC Bastia a depuis reçu le rapport complémentaire de l'arbitre du match qui, selon le club, maintient que Leca a "anéanti une occasion nette de but" et qu'il n'avait "pas touché le ballon, mais le pied de l'attaquant". Ce passage dans le rapport n'a fait que raviver la colère des Bastiais. "M. Schneider, à l'instar de nombre de ses collègues, a préféré s'enfermer dans un déni inadmissible. C'est pourquoi (...) notre club ne peut cette fois que sortir de sa réserve, en interpellant directement les instances du football français sur le caractère particulièrement intolérable de ces rapports complémentaires faisant fi de toute objectivité".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.